07202017Headline:

Présidentielle 2020″ Qu’on ne soit pas surpris que ce soit moi le Macron ivoirien “, Sylvain Takoué déjà candidat /sa déclaration ci-dessous

Candidat déjà déclaré à la présidentielle ivoirienne de 2020 , Sylvain Takoué est enthousiaste dans la déclaration ci-dessous, après la qualification d’Emmanuel Macron pour le second tournde l’élection présidentielle en France , le 7 Mai 2017. Il en appelle à la mobilisation pour que les électeurs ivoiriens éliminent dans les urnes , la “vielle classe politique”. En portant leur choix sur lui.

” On le prenait par dérision pour un hologramme ou pour une comète. Cela a été dit sur lui en France où on ne donnait pas chère de sa peau, il y a peu. Mais on voit bien qu’Emmanuel Macron a réussi à mettre à la retraite les figures classiques de la droite et de la gauche qui ont alternativement gouverné la France pendant 30 ans. C’est un évènement majeur qui étonne le monde. Et la France, cette grande démocratie, est ainsi saisie de la montée du populisme réparateur, comme cela a été le cas avec l’arrivée de Donald Trump à la Maison blanche. Ne nous y trompons pas, ce n’est pas le monde à l’envers, mais le monde en pleine mutation, le monde qui, à l’évidence, change véritablement sous nos yeux.

C’est un mouvement fort qui va utilement continuer en touchant les pays essentiels dans le monde. Car il s’agit en fait d’une recomposition politique indispensable, exigente et incontournable qui, comme dans les années 1990, est faite pour soulager et satisfaire les peuples opprimés et angoissés. Ce qu’incarne aujourd’hui Emmanuel Macron en France, est à saluer à sa juste valeur. Sa montée inattendue, alors qu’on ne le connaissait pas vraiment, il y a moins de deux ans, sur la scène politique française, doit véritablement interpeler nos pays du sud dont les dirigeants politiques angoissent les peuples, et notamment la Côte d’Ivoire. En Côte d’Ivoire, où la grande désillusion s’empare vraiment des Ivoiriens, la présidentielle de 2020 va aussi étonner le monde, parce qu’il y a un autre Macron qui arrive pour sonner le glas de la vieille classe politique.

Qu’on ne soit pas surpris que ce soit moi, puisque j’ai été clair à l’annonce de ma candidature présidentielle, le 27 décembre 2016. J’avais déclaré, à cette occasion, que la présidentielle 2020 sera faite pour bousculer l’establishment politique de notre pays et mettre à la retraite la vieille classe dirigeante qui a fait de la Côte d’Ivoire son patrimoine aristocratique et monarchique depuis près d’un demi-siècle. On ne peut pas, on ne peut plus continuer à regarder les choses se faire ainsi en laissant les gens d’une époque post-coloniale continuer à nous gouverner, alors qu’ils ne savent plus rien de nos attentes réelles de peuple brûlé par les feux de la misère sociale. La Côte d’Ivoire est fatiguée de cette classe politique périmée qui n’a plus aucune vraie vision pour sauver le peuple, si ce n’est pour rester, de gré ou de force, au pouvoir avec les mêmes visages ridés et sans expression de vie.Oui, nous tournerons la page du régime des grands-pères insatiables. Nous tournerons la page des vieux partis politiques qui ne font que se battre entre eux, rien que pour jouir des privilèges du pouvoir en oubliant les souffrances du peuple. Nous mettrons définitivement fin à cette prise en otage du destin du peuple de Côte d’Ivoire, par des gérontocrates déconnectés de nos réalités existentielles et dépassés par le temps et par les évènements contemporains que vivent les Ivoiriens.

Le temps de leur règne n’a que trop duré. Ce qu’il y a donc à faire en 2020, c’est de nous préparer à une alternative démocratique qui donnera à la Côte d’Ivoire de nouveaux visages frais, utiles et sans tache et de nouvelles compétences prêtes à travailler pour les défis de notre temps et qui seront en phase avec les besoins nouveaux des Ivoiriens”.

afrikipresse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment