06212024Headline:

Présidentielle 2025: Alassane Ouattara désigné “candidat naturel” du RHDP

En Côte d’Ivoire, le suspense autour de la candidature présidentielle de 2025 a été partiellement levé ce lundi 27 mai 2024.

Le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) a officiellement désigné le président Alassane Ouattara, âgé de 82 ans, comme son “candidat naturel” pour les prochaines élections. Cette décision, issue d’une réunion au sommet tenue au siège du parti à Abidjan, marque un tournant décisif dans la préparation de la campagne électorale.

L’annonce a été faite par Gilbert Koné Kafana, président du directoire du RHDP, qui a déclaré : « Ce qui est en jeu, c’est la victoire de notre candidat naturel, Alassane Ouattara, à l’élection présidentielle de 2025. » Lors de cette réunion, il a souligné que le meilleur hommage que chaque district et chaque région pourrait rendre au chef de l’État serait de lui assurer une victoire éclatante dès le premier tour de scrutin.

C’est notre candidat et c’est la volonté du parti. Nous irons lui demander d’accepter
Kobenan Kouassi Adjoumani, porte-parole du RHDP, a renforcé cet appel en affirmant : « C’est notre candidat et c’est la volonté du parti. Nous irons lui demander d’accepter. » Cette mobilisation autour de la candidature d’Alassane Ouattara n’est pas nouvelle. Début mai, les cadres du district des Savanes, un bastion du parti situé dans le nord du pays, avaient déjà exprimé leur soutien lors d’un grand meeting à Korhogo, en présence de plusieurs ministres et de milliers de partisans.

Malgré ces appels incessants, Alassane Ouattara entretient encore le mystère quant à sa volonté de se représenter. En 2020, après deux mandats, il avait initialement annoncé son retrait avant de revenir sur sa décision à la suite du décès soudain de son dauphin désigné, Amadou Gon Coulibaly, évoquant « un cas de force majeur ». Sa candidature à un troisième mandat avait alors été fortement contestée par l’opposition, déclenchant des manifestations violentes qui ont coûté la vie à plusieurs personnes.

À 17 mois des élections, la question de la candidature d’Alassane Ouattara est omniprésente dans le débat public en Côte d’Ivoire. Les partisans du RHDP sont déterminés à voir leur leader continuer son œuvre, tandis que l’opposition reste vigilante et critique envers cette perspective. La présidentielle doit se tenir en octobre 2025.

A ce jour, plusieurs majeurs de la vie politique ivoirienne et candidat déclarés, notamment, l’ex-président Laurent Gbagbo du PPA-CI, Charles Blé Goudé du COJEP et Guillaume Soro de Générations et peuples solidaires (GPS) sont d’office exclure de la course en raison des décisions de justice les condamnant à de lourde peine d’emprisonnement assorties de privation de leur droits civiques. Ces derniers dénoncent des décisions politiques visant à les exclure de la course.

What Next?

Recent Articles