02232024Headline:

Présidentielle 2025 : La candidature de Laurent Gbagbo se précise

La candidature de Laurent Gbagbo à la présidentielle de 2025 est de plus en plus réclamée par les militants de son parti, le PPA-CI.
À l’occasion de la première assemblée générale de la Coordination régionale des Grands Ponts le samedi 20 janvier 2024, les militants du PPA-CI (Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire), à leur tête Blaise Lasm, le secrétaire général adjoint du parti, n’ont pas hésité à appeler à la candidature de Laurent Gbagbo à l’élection présidentielle de 2025.

En effet, Blaise Lasm estime qu’au regard de l’échec des politiques économiques et sociales du pouvoir RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix), la région des Grands Ponts fait le choix de soutenir la candidature de Laurent Gbagbo. L’opposant ivoirien met aussi en exergue le fait que le gouvernement d’Alassane Ouattara ne parvient pas à contenir l’inflation malgré les solutions annoncées.

Poursuivant, le cadre du PPA-CI a indiqué cette « étouffante cherté de la vie résulte de la malgouvernance du pouvoir Ouattara comme l’atteste le dernier rapport de la Cour des comptes ». Les militants PPA-CI ont donc proclamé leur disponibilité et leur ferme disposition à mettre en œuvre tout ce qui est démocratiquement possible afin que la candidature de Laurent Gbagbo soit une réalité.

Par ailleurs, l’assemblée générale de la Coordination régionale des Grands Ponts a appelé avec insistance la direction du PPA-CI à convoquer dans les meilleurs délais une convention pour l’investiture de Laurent Gbagbo. Elle a également lancé un appel au peuple de Côte d’Ivoire à « un sursaut particulier et salvateur à l’effet d’emprunter à nouveau la marche de sa dignité et de sa restauration par l’avènement en 2025 » au pouvoir de Laurent Gbagbo.

Il ne faut pas oublier que Laurent Gbagbo a été radié de la liste électorale. Cependant, l’ancien président a fait savoir qu’il entend se battre pour la réinscription de son nom sur le fichier électoral. « Non, non et non, je ne laisserai pas mon nom sali sans me battre. Je suis encore debout ! », avait-il soutenu en juin 2023.

What Next?

Recent Articles