04182024Headline:

Présidentielle au Tchad : Nassour Ibrahim Koursami, candidat « de gré ou de force »

Suite à l’invalidation de la candidature de Nasour Ibrahim Neguy Koursami par le Conseil constitutionnel du Tchad, le parti d’opposition GCAP annonce que son candidat participera à la prochaine élection présidentielle « de gré ou de force ».
Le Groupe de Concertation des Acteurs Politiques (GCAP), parti d’opposition au Tchad, rejette catégoriquement la décision du Conseil constitutionnel tchadien d’invalidation de la candidature de Nasour Ibrahim Neguy Koursami à l’élection présidentielle. Malgré cette décision, le GCAP affirme que son candidat participera au scrutin « de gré ou de force ». Le GCAP dénonce une décision contestée et affirme la légitimité de son représentant. Pour le parti, le Conseil Constitutionnel n’a pas compétence pour requérir l’ouverture d’une enquête à l’encontre d’un citoyen.

Concernant la question de la triple nationalité de leur candidat, le GCAP ne nie pas les faits, mais insiste sur l’authenticité de la nationalité tchadienne de Nasour Koursami. Le porte-parole du parti, Max Kemkoye, rappelle également les dispositions légales prévues par l’article 157 du code électoral et souligne l’absence de notification officielle du rejet de la candidature à leur candidat conformément à la loi.

Au Tchad, le Conseil Constitutionnel a validé dix candidatures dont celles du président de la transition Mahamat Idriss Deby et du Premier ministre Succès Masra, pour le compte de la présidentielle du 6 mai prochain. Dans le même temps, elle a rejeté dix autres candidatures dont celle de Nassour Koursami.

What Next?

Recent Articles