01182017Headline:

Présidentielle de 2015 : Des centaines d’étudiants préfèrent Mamadou Koulibaly

Etudiants

200 étudiants ont adhéré au parti de Mamadou Koulibaly. Ph DR

200 étudiants conduits par Clovis Boussou ont joyeusement envahi le siège du parti samedi 6 juin 2015 pour marquer leur adhésion aux idéaux, à la vision et au programme libéral de LIDER. Après un mot d’accueil de la Déléguée Générale Monique Gbekia, ils ont, pendant trois heures, écouté et échangé avec le Pr. Mamadou Koulibaly, président et candidat du parti à l’élection présidentielle de 2015.

Présentant les propositions de Liberté et Démocratie pour la République pour une Côte d’Ivoire meilleure, dans laquelle ce sont les populations qui s’enrichissent et non pas les animateurs de l’Etat, il a exposé les mécanismes et la méthodologie de la réforme foncière, de la sortie du franc cfa, de la mise en place du régime parlementaire, de la libéralisation de l’économie par la fin des monopoles, l’allègement fiscal et la simplification procédurale, de la réforme de l’éducation et des retraites à un auditoire conquis, qui a ponctué à plusieurs reprises son intervention du cri de ralliement «Tous LIDER !».

Interrogé sur la Coalition Nationale pour le Changement (CNC), le Pr. Koulibaly a expliqué que la Conférence des Présidents et Candidats est en train de mettre en place le Bureau exécutif restreint et qu’aucune structure de jeunesse, de l’extérieur ou de femmes n’existe à ce jour. Puis il a détaillé le contenu de la charte et les objectifs du combat: «Nous avons écrit au président de la République pour lui demander une audience afin de négocier la mise en place de conditions d’élections démocratiques et transparentes. Il n’a pas réagi. Nous avons écrit à Ban Ki-moon et au Conseil de Sécurité de l’Onu. Si Ouattara ne veut pas discuter, nous descendrons au Plateau et si nous sommes 10.000, 20.000, 300.000, alors il sera obligé de le faire. Mais si nous allons au Plateau et qu’en nous retournant, Banny, Kablan Brou, Kkb, Akoun, Major, Samba, moi-même constatons qu’il n’y a personne derrière nous, alors nous en tirerons aussi les conséquences. Cela signifiera que la population, que vous êtes contents des Frci, du coût de la vie, du rattrapage ethnique, de l’exclusion de la liste électorale, des universités sans laboratoires, du panier de la ménagère vide, des hôpitaux mouroirs et alors, il ne faudra surtout pas venir pleurnicher après que Ouattara a triché ou Ouattara nous a trompés. Soit vous voulez aller à des élections crédibles sans mort d’hommes et vous serez avec nous au Plateau, soit vous n’y serez pas et vous assumerez cela pendant les cinq prochaines années.»

A certains qui s’inquiétaient de l’attitude que l’ex puissance coloniale pourrait avoir face au programme libéral et libérateur de LIDER, le Pr. Koulibaly s’est voulu rassurant et déterminé. «La liberté économique est comme un sceptre au milieu d’un grand brasier. Les gens ont peur du feu, donc ils ne veulent pas aller le chercher. Je suis prêt à brûler ma main, mon bras et même tout mon corps pour aller chercher ce sceptre de la liberté et vous le transmettre. Si je dois en sortir complètement calciné, marchant comme Michael Jackson en zombie dans Thriller, ce n’est pas grave, parce que je vous aurais transmis le flambeau, vous l’aurez fermement dans vos mains et vous irez alors défier votre avenir avec. Je vous demande de rêver grand et de dépasser vous limites», a-t-il conclu, sous les applaudissements nourris des étudiants, qui l’ont entouré pour une photo de famille avant de repartir galvanisés pour les combats à venir.

LiDER

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment