07222024Headline:

Présidentielle de 2020 : ce que propose Bédié aux ivoiriens

Le président du Parti démocrate de Côte d’Ivoire PDCI, Henri Konan Bédié a été investi par le parti samedi. Lors de l’événement, il a donné un aperçu de son projet pour la Côte d’Ivoire.
Bédié a d’abord fait cas du fait que pour atteindre ses objectifs, il devra œuvrer pour la réconciliation et la paix en Côte d’Ivoire. « Mon ambition majeure pour la Côte d’Ivoire est de réaliser, à court terme, la réconciliation nationale, à travers l’adoption par tous d’un nouveau contrat social pour une Côte d’Ivoire réconciliée, unie et prospère. Nous avons besoin d’une Côte d’Ivoire reconstruite en recollant tous les morceaux décousus de notre tissu social », a-t-il déclaré.

« Au nom de la paix sociale et de la réconciliation nationale, si chères à chacun d’entre nous, je m’engage, dès mon accession à la magistrature suprême, à mettre en place un Gouvernement de large ouverture, fédérant toutes les formations politiques et les forces sociales qui le désirent et à prendre des mesures concrètes et immédiates pour le retour sans condition de tous les exilés, la libération des tous les prisonniers politiques civils et militaires de la crise post-électorale de 2010 jusqu’à nos jours », a poursuivi patron

Restaurer l’Etat de droit
L’ancien président ivoirien entend faire en sorte que les droits des ivoiriens soient garantis et respecter dans le pays. « L’état de droit, la démocratie apaisée et participative. Il s’agit pour moi de montrer la façon, dont j’entends garantir les libertés publiques par un exercice sain de la démocratie qui conforte la défense du Territoire national, la reconstruction nationale, la réconciliation, la paix sociale, la justice et l’égalité de tous les citoyens devant la loi ; et ce dans un espace de vie sécurisé à l’intérieur du pays et aux frontières », a-t-i martelé.

Réformes sécuritaires

« Au plan de la sécurité nationale, je m’engage à réformer le fonctionnement des forces de sécurité que sont la police nationale et la gendarmerie nationale et à doter l’armée nationale d’une nouvelle loi de programmation militaire pour renforcer son action et son rôle. Toutes ces innovations que je m’engage à entreprendre et qui sont des facteurs incontournables de paix, de développement et de stabilité, s’inscrivent parfaitement dans notre vision de bâtir une Côte d’Ivoire réconciliée, unie et prospère, a proposé Bédié.

Il met l’accent sur l’aspect sécurité de son programme d’action car pour lui, « aucun développement sérieux et durable n’est possible sans le préalable de la paix ».

La santé

« La recherche-développement en santé est quasi inexistante. Ce qu’a confirmé la gestion de la pandémie de la COVID 19. Au regard de ces faits, je m’engage à réformer en profondeur notre système de santé en mettant en œuvre un programme prioritaire de recherche-développement sanitaire dans les pôles économiques de développement ».

Séparation des pouvoirs
« Pour rassurer nos concitoyens de l’égalité de tous devant la loi et rassurer les milieux d’affaires, je m’engage à rendre effectives : La séparation des pouvoirs entre l’exécutif, le législatif et le judiciaire ; La protection des magistrats et du personnel de justice, dans l’exercice de leur profession, contre l’intrusion du pouvoir exécutif dans le fonctionnement de l’appareil judiciaire érigée en système sous la gouvernance actuelle du RHDP- Unifié ».

Sapel MONE

What Next?

Recent Articles