12082019Headline:

Présidentielle de 2020 : “Ce Rhdp, vu à l’Assemblée nationale, ne gagnera pas d’élections transparentes en Côte d’Ivoire” (Alain Lobognon)

Le 18 juillet 2019, s’est ténu la journée du débat sur le relatif au Projet de loi portant sur la recomposition de la CEI. Alain Lobognon fait le point de cette journée.

Le 18 juillet 2019, nous avons pris part aux débats sur le projet de loi portant sur la recomposition de la CEI. Voici ce qu’il faut retenir de cette journée à l’Assemblée nationale.

1. Le projet de loi montre un véritable recul démocratique par rapport aux acquis de la lutte de l’opposition d’hier (RDR et FPI), qui avait obtenu que le Président de la République ne soit pas président d’un parti politique, et qui avait également obtenu l’instauration d’une commission électorale indépendante.

2. Le texte sur la CEI est le fruit des experts du Rhdp qui a soigneusement pris le soin d’écarter les partis politiques représentés à l’Assemblée nationale. La CEI que veut le Rhdp doit être une sous-section de ce parti, qui croit qu’il pourra réussir le passage en force et donc, de confisquer le pouvoir avec des élections sans l’opposition. Erreur de gawa!

3. Le texte a été adopté en commission des affaires générales et institutionnelles (CAGI) où toutes les observations et réserves de l’Opposition ont été rejetées, au motif qu’il est le fruit des discussions entre le Gouvernement et l’opposition. Mais quelle opposition? Seul le Rhdp le sait. 
Puisque en Côte d’Ivoire, c’est le Rhdp qui choisit les opposants. Et le Rhdp adore ceux qui lui mangent dans la main.

4. Prochaine étape, la plénière. Nous déposerons plusieurs dizaines d’amendements pour rendre conforme la commission électorale à la Constitution du 8 novembre 2016.
Au Rhdp, on refuse d’entendre les choses de cette façon. L’un des ministres, à l’Assemblée nationale, a reconnu que le texte de la CEI ne tient pas compte du nouveau code électoral qui n’est pas encore prêt. 
Véritable monde à l’envers. Selon ce ministre, le Code électoral viendra après.

5. La stratégie du Rhdp consiste à brûler les étapes, croyant pouvoir ainsi énerver et fâcher l’Opposition pour arriver à conserver le pouvoir d’Etat.
Peine perdue! Nous serons présents à chaque étape. Ce Rhdp que nous avons vu à l’Assemblée nationale, ne gagnera pas d’élections transparentes en Côte d’Ivoire.

Alain Lobognon

Abidjantv.net

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment