07212024Headline:

Présidentielle de 2020 : ” Le Président Ouattara(…) incarne le bien-être et le développement de la Côte d’Ivoire” ( Keith Aboulaye)

Au moment où des sortis médiatiques se multiplient contre un troisième mandat du président ivoirien Alassane Ouattara, le Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti présidentiel) multiplie ses forces pour favoriser le retour au pouvoir de l’actuel président après dix ( 10) ans de gouvernances. Pour Keith Aboulaye, “Son Excellence Alassane Ouattara incarne le bien-être et le développement de la Côte d’Ivoire. Il mériterait qu’on lui confie le Pays”, a-t-elle soutenu hier samedi .

“Face à l’insistante pression de la base demandant au Président de briguer un mandat de sauvetage, il faut savoir que ce n’est pas une fuite en avant encore une peur de la perte du pouvoir.

Il s’agit d’un réalisme politique d’un Parti composés à majoritairement de Jeunes qui prend le pouvoir autour d’un chef, d’un père et d’un leader qui, à lui seul pèse 80% du Parti depuis l’opposition jusqu’à la prise de pouvoir.

D’ailleurs, la plupart des Partis Politiques sur l’échiquier politique reposaient essentiellement sur leur leader principal jusqu’aux élections présidentielles de 2010. Si aujourd’hui, le Président Alassane Ouattara demeure ce seul qui bénéficie encore de l’estime de ses partisans et bien d’autres personnes et militants d’ailleurs, c’est bien parce qu’il incarne véritablement ce leader avec un charisme hors du commun ayant pour seul objectif : le bien-être et le développement de la Côte d’Ivoire.

Courant Mars 2020, est organisé Conseil Politique au cours duquel, un candidat avait désigné après plusieurs consultations du Président du Parti. Bien que ce conseil soit ouvert à la presse du début à la fin, nous entendîmes mille et une critique sur le choix du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly qui, pourtant, était le meilleur d’entre les meilleurs profils qui incarnait la nouvelle génération prônée par SEM Alassane Ouattara.

Malheureusement que d’âneries, de mépris, de posts incongrus contre un Homme qu’on découvrira être le portrait sinon le prototype de celui qui le forma durant 30 ans à la maîtrise des grands dossiers aussi brûlants que complexes, de la gestion des hommes avec intelligence, douceur et parfois rigueur pour la mise en œuvre de la vision d’une Côte d’Ivoire Rassemblée.

Comme le disait le Ministre Joël N’Guessan, nul sait l’avenir. Et Dieu seul a le dernier mot. Car au moment, tout était fin prêt que Dieu ôtera l’âme d’un Homme que dame nature rendra plus célèbre et populaire en une semaine: feu Amadou Gon Coulibaly.

Certains le disent : la mort a agit et il faut avancer. Oui mais comment et avec qui à 60 jours du démarrage de la campagne ?
Il est évident que la nature donne toujours des pièces de rechanges mais il faut savoir laquelle des pièces. Et c’est à ce choix que, les militants et sonnés par ce deuil, s’en remettent non seulement à Dieu mais surtout à l’Homme en qui ils font entièrement confiance.

Si malgré, la pléiade de cadres, y compris eux-mêmes se tournent vers le Président c’est bien parce qu’il s’agit de la Côte d’Ivoire. Cette Côte d’Ivoire qui n’est plus ce territoire d’incompétents, de démagogues ou de populistes qui n’ont pour arguments que la promotion de la médiocrité.

L’enjeu aujourd’hui, au delà des importants investissements étrangers et le grand retour des institutions internationales reste la stabilité, la continuité des programmes de développement et la sécurité d’un pays balafré par une décennie de crises souci-politiques.

Oui voilà où se trouve l’inquiétude des militants du RHDP.

On peut vouloir faire la promotion d’un cadre à travers une grande communication média mais est ce que cela suffit-il pour s’assurer que le pays ne sombrera pas ? Les cas sont légions avec des candidats devenus présidents dans certains pays.

La situation que vit le RHDP est un coup extrêmement dur et angoissant non seulement pour son Président a pris l’engagement de se retirer mais aussi pour les militants qui s’étaient déjà engagés à 1000% pour imposer leur candidat à 6 mois de la Présidentielle. Il faut donc le dire, une nouvelle bataille de choix en interne, demande le report des élections présidentielles de 8 mois au moins. Or nous ne sommes plus au Parti unique.
Par ailleurs, si d’aventure, par le respect de sa parole, le Président Alassane OUATTARA maintenait sa position devant le sénat et le parlement, il existe une et une seule voie unique : le choix du candidat devra se faire le vote du conseil national, le bureau politique et le conseil politique et les structures spécialisées du Parti. Mieux, la formation du gouvernement et les membres ministériels doivent se faire avec la caution du Parti sinon l’avis favorable du Parti. Ce qui permettra de renforcer l’engagement la confiance et l’engagement des militants.

Lire aussi : PrésidentieIle de 2020: “Il revient aux Ivoiriens de décider. Et nous au RHDP, notre candidat, c’est ADO”(Mamadou Touré)

Pendant ce temps, à 2 mois donc des élections, il est impérieux et nécessaire que rempile le Président afin de préparer une nouvelle personne qui pourra assurer la relève 1 ou 2 ans après.

Quoi qu’on dise, qu’on fasse, n’oublions pas que le vrai bonheur on l’a apprécie lorsqu’on l’a perdu.”

What Next?

Recent Articles