05272017Headline:

Présidentielle-Depuis Odienné- Ouattara à ses adversaires “Qu’on arrête de raconter des blagues…”

ouattara

Présidentielle, Ouattara met en garde ses adversaires contre les dérives langagières

Le chef de l’Etat ivoirien, candidat à l’élection présidentielle de 2015, Alassane Ouattara était à la dernière étape de la visite d’Etat qu’il a entreprise ce mercredi dans les régions du Kabadougou et du Folon.

A l’occasion de son dernier meeting, il a mis en garde ses adversaires contre les dérives langagières pendant la campagne.

“J’invite tous les candidats à l’élection présidentielle de 2015 à des débats sains et constructifs,” a déclaré ce dimanche àOdiennédans le stade Mamadou Coulibaly plein comme un œuf, promettant des élections

A moins de cinq mois d’une élection présidentielle qu’il souhaite apaisée, le chef de l’Etat ivoirien a à nouveau demandé aux candidats déclarés de parler des sujets qui préoccupent les ivoiriens.

“Il faut parler aux Ivoiriens des choses concrètes. Qu’on arrête de raconter des blagues. Nous n’allons pas tolérer des langages de division. Que chaque candidat vienne avec son programme pour dire ce qu’il a fait pour les Ivoiriens et ce qu’il a à faire. Les périodes de blagues et de parles sont terminées,” a prévenu le chef de l’Etat ivoirien.

“Je souhaite que ces élections soient équitables, transparentes et inclusives pour un pays qui aspire à une démocratie moderne,” a poursuivi Ouattara.

“Ce scrutin permettra à la Côte d’Ivoire de consolider définitivement le climat de paix, de sécurité et de tourner la page de la crise que le pays a connue ces dernières années,”a-t-il précisé.

L’échéance électorale est une compétition où l’on peut gagner ou perdre. C’est pourquoi l’hôte des “Odienneka”, populations d’Odienné estime que lorsqu’on est défait, il faut accepter de partir et non confisquer le pouvoir.

Par ailleurs, avant le meeting du jour, meeting,  ADO a inauguré respectivement, le Rond-Point Hadja Nabintou CISSE, où est érigée une stèle en l’honneur de sa mère et le boulevard Alassane Ouattara.

Il a également procédé à la mise sous tension du poste électrique du quartier Yankafissa d’Odienné. Ce poste électrique, d’un coût de 500 millions de F CFA, fait passer le taux d’électrification de la ville d’Odienné de 30% (en 2011) à 90% (en 2015) et celui de toute la région, de 22 à 77%.

Wassimagnon, Odienné

koaci

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment