10182017Headline:

Présidentielle / Soro: Le Fpi va voter Ouattara « Quelqu’un qui a connu l’élection de 2010, ne peut pas être effrayé en 2015 »

soro3

Présidentielle 2015/ Guillaume Soro: « Des militants du Fpi vont voter Alassane Ouattara »

« Quelqu’un qui a connu l’élection de 2010, ne peut pas être effrayé en 2015 »

Guillaume Soro est convaincu que “des militants du Front populaire ivoirien (Fpi) vont voter Alassane Ouattara” à l’élection présidentielle du 25 octobre 2015. Il l’a fait savoir, samedi 5 septembre 2015, à l’occasion de l’investiture du Pr Alphonse Djédjé Mady, Coordonnateur de la campagne du candidat du Rhdp à la présidentielle d’octobre 2015, dans la région du Haut Sassandra.

A la place publique de la grande Mosquée de Daloa, noire de monde, le président de l’Assemblée nationale (Pan), par ailleurs, président du Conseil politique de la campagne du candidat-chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a fait savoir que même le Fpi de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, est conscient du travail abattu par le président Ouattara. Selon Guillaume Soro, au-delà des discours musclés que tiennent des responsables et militants de l’ancien parti au pouvoir, ceux-ci, une fois chez eux, se disent: “Vrai vrai, Alassane Ouattara est fort“. Et d’ajouter: “Quel que soit notre bord politique, on doit reconnaître qu’en 4 ans, Alassane Ouattara a changé la face de la Côté d’Ivoire“. Parlant de la présidentielle à venir, le numéro deux ivoirien s’est convaincu qu’elle sera remportée par le candidat du Rassemblement des houphouetistes pour la paix et la démocratie (Rhdp). “Même si tu es en Russie, en Chine, tu sais qui va gagner l’élection en Côte d’Ivoire. Alassane Ouattara a un bilan“, a affirmé Guillaume Soro qui a ironisé en ces termes: “Même quand on n’aime pas le lièvre, il faut reconnaître qu’il court vite“. Très ovationné par la foule, il a déploré les menaces de l’opposition à moins de deux mois du scrutin présidentiel. “Quelqu’un qui a connu l’élection de 2010, ne peut être effrayé en 2015“, a-t-il prévenu.

Dénonçant le fait qu’ “il y aura toujours des extrémistes“, Guillaume Soro a fait savoir que “l’élection présidentielle, ce n’est pas la guerre“. A l’en croire, ce scrutin doit être comme la finale d’une coupe. “L’élection présidentielle ne doit pas être l’occasion de se battre…Il faut que l’Afrique arrête avec ces élections qui nous donnent des maux de tête. L’élection d’octobre 2015 doit être une élection apaisée, une élection de réconciliation, de paix, une fête“, a-t-il plaidé, faisant remarquer qu’il y a un temps pour chaque chose, et que “le temps du pardon et de la réconciliation est là“. S’adressant au Coordonnateur régional Rhdp investi (Djédjé Mady) et ses collaborateurs, le chef du Parlement ivoirien leur a demandé d’investir le terrain pour convaincre les populations encore hésitantes, dans le Haut Sassandra, à aller voter le candidat du Rhdp. “Je souhaite que nous puissions améliorer le score du président Ouattara dans cette région“, a dit Guillaume Soro, qui s’est engagé à relever ce défi, avec la direction régionale de campagne, dans le Haut Sassandra. Le président du conseil politique de la campagne du candidat Ouattara n’a pas omis de rendre hommage à Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié (président du Rhdp et du Pdci) qui l’ont nommé à ce poste.

Bien avant, Alphonse Djédjé Mady , après son investiture, a lui aussi traduit sa gratitude à ces deux icônes du Rhdp ainsi qu’à Guillaume Soro. Il s’est engagé à mériter de leur confiance. “Nous avons pris l’engagement de parler et reparler aux militants des autres partis qui seraient animés d’intentions très peu pacifiques; d’aller vers tout autre Ivoirien détenteur d’un bulletin de vote…Nous irons partout, dans les hameaux et villages du Haut Sassandra. Nous ne laisserons aucun endroit où le pied ne passe et ne repasse“, a indiqué le président du conseil régional du Haut Sassandra (Djédjé Mady). Tout en sollicitant “le regard bienveillant” de Ouattara et Bédié, il a promis de démontrer que “cette terre (Haut Sassandra, Ndlr) n’est guère la terre captive d’extrémistes qui ne cherchent qu’à semer la zizanie“. Djédjé Mady a rappelé que le 29 août 2015, les chefs de canton, de tribu, se sont retrouvés dans un village pour décider d’accompagner le candidat Ouattara. Notons qu’une Motion de soutien des cadres à Guillaume Soro et à Alassane Ouattara, a été lue par l’ex- ministre Britto Nama Boniface.

BAMBA Idrissa (Envoyé spécial)

 linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment