01242017Headline:

Reactulisé -Presidentielles 2015: Essy Amara vient en “heros” a déposé sa candidature-Ses premiers mots-Photos

EssyAmara

 

essy ama

supporters essy

Il est le treizième citoyen à déposer sa candidature ce vendredi après midi pour l’élection présidentielle du 25 octobre prochain.

L’ancien ministre des Affaires étrangères de Félix Houohouët Boigny, visiblement fatigué par l’âge ou la maladie a déclaré au sortir d’un entretien d’environ 30 minutes avec les membres de la Commission électorale indépendante (CEI) qu’il est candidat pour la Côte d’Ivoire.

“Je suis indépendant. Je ne suis ni à gauche ni à droite. J’ai un programme, un projet de société. En temps opportun vous les connaîtrez. Vous savez on dit heureux celui qui ne sait pas. Quand je vois la Côte d’Ivoire qui va contre un mur je ne peux pas rester les bras croisés. Ce n’est pas une ambition pour le pouvoir. C’est une ambition pour la Côte d’Ivoire,” a précisé l’ancien diplomate ivoirien.

Essy Amara a également une ambition pour l’avenir et pour les enfants et petits enfants de la Côte d’Ivoire,c’est pourquoi il ne veut pas que son pays connaisse ce qui se passe au Mali et un peu partout.

Le candidat indépendant a également soutenu qu’il n’a aucune crainte si les élections sont équitables et transparentes.

L’ancien ministre des Affaires étrangères de Félix Houohouët Boigny a enfin réaffirmé qu’il n’est pas membre de la Coalition nationale pour le changement (CNC) mais qu’il collabore avec ses leaders et il a des convergences souvent sur des questions, “par exemple la CEI n’est pas une institution neutre.”

Avant lui, deux autres candidats avaient déposé leurs candidatures. Il s’ agit de Guédé José Abel et d’Ekissi Achy.

Wassimagnon, Abidjan

Essy Amara est officiellement candidat à la présidentielle d’octobre prochain après le dépôt de sa candidature cet après-midi auprès de la CEI à Abidjan. [notre compte rendu suivra]

Le dépôt de candidature du président Essy Amara annonce le crépuscule du régime Ouattara

PRAO YAO SERAPHIN, MNSEA

Les Ivoiriens avaient perdu depuis la chute du Président Gbagbo, la fierté d’être simplement Ivoirien. Et pour cause, les Ivoiriens ont été humiliés et leur dignité bafouée, juste pour que le régime actuel s’installe. Le palais présidentiel de notre pays a été bombardé, les banques ont fermé, personne ne pouvait accéder aux médicaments. En clair, l’Ivoirien n’existait plus tant il ressemblait à un orphelin sans secours. C’est dans cette situation pitoyable que les mêmes Ivoiriens ont appris la candidature du Président ESSY AMARA, 49e Président de l’Assemblée générale des nations Unies. Mais le calme troublant du Président ESSY a commencé par inquiéter les espérances. Mais, aujourd’hui, le 21 août 2015 constitue pour les démocrates ivoiriens le lever du soleil, un soleil lumineux qui va éclairer tout un peuple perdu dans les pénombres depuis 2011.

Ce jour annonce également le crépuscule du régime actuel, sa fin étant imminente. Ce sera bientôt le coucher du soleil pour ce régime corrompu, tribaliste et régionaliste. Avec la fin de ce régime, les Ivoiriens pourront à nouveau ouvrir, toutes neuves comme celles d’un cahier d’écolier plein de ferveur et d’espoir au moment de la rentrée, les pages de l’Histoire nouvelle de la Côte d’Ivoire Indépendante, très sûre de son avenir et fermement décidée à assumer, à conquérir, à préserver son indépendance, son unité et son identité conquises après bien des luttes, des sacrifices et des souffrances ; à assumer son rôle de nation libre et pacifique, viscéralement attachée à sa mère l’Afrique mais ouverte au monde ; à conquérir les moyens d’assurer à son peuple, avec la plénitude de ses droits, l’épanouissement culturel, social et économique que lui confèrent ses riches traditions, son attachement à la terre féconde, les dons que la nature dans sa diversité lui offre en rassemblant sur 322 462 Km2 de terroirs aptes à une très grande variété d’activités agricoles et pastorales des ethnies encore mal éveillées à la conscience nationale mais prêtes à apporter au pays, chacune avec leur caractère propre mais réunies dans un idéal commun, le capital inappréciable de leur intelligence, de leur expérience et de leur travail.

Il revient aux patriotes ivoiriens, aux démocrates de tous les partis politiques de se réunir autour de ce grand disciple de Felix Houphouët Boigny, pour consolider la paix et restaurer l’unité nationale. Ce qui nous divise est très mince face à ce qui nous rassemble. Le problème c’est que ceux qui nous gouvernent n’ont jamais voulu la réconciliation vraie dans notre pays. Ils n’ont jamais voulu la paix or Houphouët disait que la paix est le préalable à tout développement. Aujourd’hui, notre pays a non seulement besoin de paix mais également d’une graine spéciale, celle de la réconciliation. ESSY AMARA vient comme un semeur, semer la graine de réconciliation dans le cœur de chaque Ivoirien qu’il soit du Nord, du Sud, de l’Ouest comme de l’Est. Parce que face aux problèmes les plus difficiles, il y a toujours une solution divine, nous croyons que la fin de nos souffrances est proche.

Dieu bénisse la Côte d’Ivoire !

Photos: Page officielle Essy Amara et Aboubacar Ouakaltio Ouattara

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment