10292020Headline:

Présidentielles 2015: Voilà ce qui se mijote entre Banny, KKB et Essy contre le Camp Ouattara

essy, kkb, banny

Présidentielles 2015- Banny, KKB et Essy Amara se préparent: Voilà ce qui se mijote contre le Camp Ouattara

L’ex premier ministre, Charles Konan Banny, candidat à l’élection présidentielle de 2015 a bien l’intention de remplacer Alassane Ouattara. Pour ce faire, il a longuement rencontré deux autres candidats issus du même bord politique que lui, le PDCI-RDA hier jeudi à sa résidence.

Les deux candidats qui se sont entretenus avec Konan Banny sont inévitablement l’ancien mobilisateur des jeunes troupes du PDCI-RDA, Kouadio Konan Bertin dit KKB et Amara Essy rentré au pays samedi après un séjour à l’extérieur.

Les deux rencontres ont été fermées à la presse. Cependant selon des informations que nous avons peiné à avoir, l’ex gouverneur de la BCEAO s’est entretenu successivement avec ses hôtes du jour, sur la question politique et l’ordre du jour se résumait à comment faire pour extirper Alassane Ouattara du fauteuil présidentiel.

“L’ancien premier ministre et le député de Port-Bouët ont fait le tour des questions politiques pour voir comment aller ensemble dans ce combat,” selon nos sources.

En outre, selon des indiscrétions, les deux hommes auraient au sortir de leur entretien confié à leurs proches que cette rencontre n’est pas la dernière et ont promis se rencontrer régulièrement.

“C’est une rencontre d’héritiers d’Houphouët Boigny, c’est une rencontre entre frères. Nous avons échangé sur toutes les questions de l’heure. Nous sommes ensemble. On peut tout arracher sauf les souvenirs,” aurait déclaré Banny.

Estimant que Charles Konan Banny et lui se battent pour pérenniser le combat d’Houphouët Boigny, Essy Amara a pour sa part indiqué qu’il est prêt pour le combat: “Nous nous battons pérenniser le souvenir d’Houphouët Boigny. On peut tout arracher à quelqu’un sauf le souvenir. On peut tuer une seule fois quelqu’un, pas deux fois.” aurait soutenu Essy.

Mais le secret le plus caché de ses rencontres n’est autre que le projet d’une forte coalition des trois candidats, unis pour briguer le pouvoir.

L’appel de Daoukro devra être à la hauteur de ce qui a été prévu au risque de faire échouer tout le plan Ouattara.

Nous vous reviendrons.

Source:IM

Comments

comments

What Next?

Related Articles