07262017Headline:

Presidentielles: Rebondissement-L’ex Directeur de Communication d’Essy Amara annonce sa candidature

Frederic kouadio

C’est à un véritable coup de théâtre politique que nous assistons. Frédéric Kouadio, l’ancien communicateur en chef du candidat Essy Amara qui vient de claquer la porte de la maison de l’ancien Ministre d’Etat se porte candidat à la prochaine présidentielle de 2015. Selon un courrier que EVENTNEWSTV reçu copie, l’homme qui se présente comme le candidat des jeunes explique son pari fou…
FRÉDÉRIC KOUADIO KONAN :

JE SUIS CANDIDAT

Depuis le 04 Août dernier, les populations ivoiriennes assistent au ballet des hommes politiques vers la Commission Électorale Indépendante(CEI) en vue de déposer les dossiers de candidature à la candidature à la Présidentielle de 2015. La semaine qui s’achève a été marquée, notamment par le dépôt des dossiers de candidature d’Alassane Ouattara et l’investiture au Palais de la Culture, de Pascal Affi N’Guessan. Dans la ferveur de la célébration des festivités de notre indépendance, je profite pour annoncer, à tous mes concitoyens et à toutes mes concitoyennes, ma candidature à la prochaine présidentielle du 25 Octobre 2015.

Après mûres et sérieuses analyses, je me porte candidat à la Présidentielle et ce n’est pas pour faire de la figuration. Ma candidature qui sera validée, se veut à la vérité, un outil de combat. A deux (2) mois de la Présidentielle, il est déplorable et totalement écœurant de constater que l’opposition soit totalement prise au piège du pouvoir qui fait croire que tout va dans le meilleur des mondes. Monsieur Alassane Ouattara, fort d’une CEI entièrement à ses ordres, veut embarquer toute l’opposition dans un combat dont les dés sont pipés et les résultats connus d’avance. Nous sommes candidats pour bloquer et dénoncer ce processus. Quitte à nous retirer de la course.

Il faut que le monde entier sache que la Côte d’Ivoire, sous sa forme actuelle, ne peut pas organiser d’élections présidentielles justes et crédibles. C’est pourquoi, j’interpelle la communauté internationale à revoir sa grille de lecture de la situation en Côte d’Ivoire. A ce jour, il y a, à la vérité, deux Côte d’Ivoire qui se font face. Et cela depuis le 11 Avril 2011. Les comptes de ce récent passé n’ayant pas été soldés, le scrutin présidentiel d’Octobre prochain apparait comme le renforcement de la position dominante d’une Côte d’Ivoire (le camp Ouattara) sur une autre Côte d’Ivoire.

La réélection d’Alassane Ouattara ne résoudra pas le problème, ne permettra pas aux plaies d’être pansées et à l’élection d’advenir dans un pays qui en a fortement besoin. Cette élection va plutôt différer les problèmes de cinq (5) ans. Les procès de Laurent Gbagbo et Blé Goudé préoccupent, très sincèrement, la moitié de la population qui risque d’ailleurs de bouder cette élection. Pour ma part, ma candidature, si elle est maintenue, au cas où, les conditions plus sereines sont réunies, sera celle de la jeunesse. Toute cette jeunesse qui fait la vraie Force du pays et qui constitue la majorité. Cette grande frange de la population qui a le regard tourné résolument vers l’avenir, entend s’appuyer sur les avancées techniques et technologiques qu’offre le Monde pour révolutionner la Côte d’Ivoire.

Et ce ne sont pas les «anciens» qui sont totalement déconnectés de la vraie marche de notre village planétaire qui pourront conduire à bon port la Côte d’Ivoire qui a besoin de prendre toute sa place dans le concert des nations. En tant que jeune, j’engage cette majorité silencieuse à prendre le pouvoir et à faire notre destin au lieu de le laisser entre les mains de personnes qui n’ont d’autres intentions que de ruiner notre avenir.

Il nous faut dégager ceux qui ne savent avancer qu’en ayant recours à la violence, aux armes et en buvant le sang de leurs propres « frères», «sœurs» et «enfants». Le temps est venu pour la Côte d’Ivoire d’entrer dans l’ère de la modernité. La guerre, les coups d’Etats et les luttes pour le Pouvoir nous ont créés trop de morts, de mutilés, de veuves et de cas sociaux pour que nous nous en enorgueillissions pour confier notre beau pays au même sanguinaire. La page doit être tournée et les jeunes en sont capables. C’est pourquoi, je les appelle au Rassemblement et à se mettre en ordre de bataille pour ravir le fauteuil présidentiel à cette vieille génération afin de construire nous-mêmes, notre propre avenir.

Dans quelques jours, je descendrai dans l’arène avec les jeunes pour faire mordre la poussière à Monsieur Alassane Ouattara qui ne rêve que de fraudes, de coups bas, de magouilles, de représailles pour se maintenir vaille que vaille au pouvoir.

Vive la jeunesse consciente pour que vive une Côte d’Ivoire réconciliée où il fait bon vivre. Je vous remercie.
FREDERIC KOUADIO KONAN

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment