07212017Headline:

Procès à la CPI: Ce que Evariste Yaké a dit contre Charles Blé Goudé

Au deuxième jour de son témoignage devant la Cour pénale internationale (CPI), Evariste Yaké, ex-membre de la Galaxie Patriotique a porté de graves accusations contre son ex-compagnon, Charles Blé Goudé.

Ex-membre du camp Gbagbo devenu proche d’Alassane Ouattara, Evariste Yaké témoigne depuis hier, mardi 4 avril 2017 devant la Cour pénale internationale (CPI) dans le cadre du procès Gbagbo. Face aux juges de l’instance basée à La Haye, le témoin a gravement mis en cause l’un des accusés, Charles Blé Goudé. 

A l’en croire, le dernier ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo a lancé une fatwa contre les hommes portant des amulettes lors de la crise. « Si tu vois quelqu’un habillé bizarrement avec des amulettes, c’est un assailant. Je ne saurais dire la période mais je sais que c’était suite à des attaques répétées à la télévision, j’ai entendu cela. C’est Charles (Blé Goudé, ndlr) qui avait lancé ce message ».

Répondant aux questions de l’accusation, Evariste Yaké a également accusé Charles Blé Goudé d’avoir inciter à des actions contre les ressortissants français. «J’ai entendu dans une déclaration la phrase à chacun son français . Je n’étais pas d’accord. Je suis père d’enfant français donc je ne pouvais pas me faire hara kiri. Je n’étais pas d’accord avec ce mot.  J’ai vu une déclaration à la TV où il y a avait Charles Blé Goudé et des jeunes où j’ai entendu ‘’à chacun son français’’ puisqu’ils fustigeaient la France et son président », a ajouté le témoin.

Linfodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment