01222021Headline:

Procès des pro-Gbagbo: Simone Gbagbo applaudie au tribunal; des membres du juré paniquent et reportent l’audience au lundi

Des membres du juré paniquent et  brillent de par leur absence

82 proches de l’ancien président de Côte d’Ivoire parmi lesquels épouse, Simone Ehivet Gbagbo épouse de Laurent Gbagbo ont comparu ce vendredi 26 décembre 2014 devant la cour d’assise de première instance d’Abidjan plateau. A l’origine de cette comparution, ils sont accusés pour incitation à la violence, participation à un mouvement insurrectionnel, usurpation de fonction, trouble à l’ordre public etc.. lors de la crise postélectorale qui selon le rapport officiel a occasionné 3.000 morts. Des membres du juré, paniqués par le poids du dossier ont démissionné tout simplement en brillant de par leur absence à cette audience de vendredi.

L’audience des pros Gbagbo a été reportée au lundi 29 décembre 2014. Ainsi en a décidé Dembélé Tahirou, président de la cour d’appel de la session 2014-2015. Mais ce que l’on puisse retenir de ce début, c’est le désistement pur et simple de certains des 9 membres du juré tant titulaire que suppléants. Ainsi, 4 membres titulaires et d’un suppléant ont manqué à l’appel. Il a fallu encore procéder encore à un tirage au sort parmi une quinzaine de suppléants. Bien évidemment, sur les quinze (15) 08 suppléants ont brillé de par leur absence. Ce qui a même failli compliquer le déroulé de l’audience. Mais le bon sens qui a prévalu a permis de mettre en place le nouveau juré tout au complet. Après quoi, les nouveaux membres du juré et leurs suppléants ont juré de prendre position pour aucun camp. Dans son mot introductif, le procureur général a noté avec « satisfaction », le retour de l’appareil judiciaire sur l’ensemble du territoire national. Selon lui, toutes les conditions sont « réunies pour un procès juste et équitable ». Pour le conseil de l’ordre des avocats, cette audience s’inscrit dans le fonctionnement normal des assises ordinaires de l’appareil judiciaire. Il a estimé qu’il revient au président de la cour de faire en sorte qu’il y ait une justice équitable. C’est dans ce même ordre d’idée qu’il a souhaité que la sagesse des Dieux habite le président de la cour d’appel. Il faut rappeler qu’au nombre de ces accusés, les femmes sont en infériorité numériques (6 femmes) contre 76 hommes.

Bosco de Paré

lebanco.net

Comments

comments

What Next?

Related Articles