08212018Headline:

Procès Gbagbo, à La Haye dans quelques semaines.

Sans audiences depuis plusieurs semaines, le procès conjoint de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé devant la Cour pénale internationale (CPI) pourrait repartir dans les prochaines semaines.

A l’occasion d’une visite de journalistes africains à La Haye à laquelle Linfodrome a pris part, le Bureau du Procureur de la Cour pénale internationale (CPI) est revenu sur la suite du procès Gbagbo sans audiences depuis le début de l’année 2018.

La rencontre qui a eu lieu dans les locaux de la Cour a été le lieu pour M. Jerry, en charge du dossier « Côte d’Ivoire 1 » au sein de l’équipe de Fatou Bensouda de faire le point sur la procédure. Il a tenu à souligner qu’il est incorrect en l’état actuel des choses de parler de « suspension » du procès.

« L’affaire n’est pas suspendue. L’étape de la présentation de preuve par l’accusation a pris fin. Maintenant, les juges ont demandé à l’accusation de présenter son mémoire de mi-procès qui résume plus ou moins la preuve. Cela a été fait mi-mars. En ce moment, la défense est en train de travailler à ses observations. Ils ont 30 jours pour le faire. Ça nous ramène mi-avril. A partir de là, la chambre va nous indiquer un certain calendrier à suivre », a-t-il expliqué.

Selon ce chronogramme relaté par le collaborateur de la Procureure gambienne, les choses pourraient donc bouger assez rapidement dans les prochaines semaines avec notamment le dépôt des observations de l’équipe d’Emmanuel Altit, avocat principal de Laurent Gbagbo.

Après cette étape, le juge-président Cuno Tarfusser devra rendre une décision et fixer une date pour la reprise qui est au stade du passage des premiers témoins de la Défense.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment