11212017Headline:

Procès Gbagbo-Blé Goudé : La Côte d’Ivoire déshonorée à la CPI/son honneur et sa dignité ont été sacrifiés à l’autel

L’audition du lundi 29 mai 2017 au procès de Laurent Gbagbo et Blé Goudé a été l’occasion pour le professeur Até Kloosterman de faire d’importantes révélations qui n’honorent pas la Côte d’Ivoire.

L’honneur et la dignité de la Côte d’Ivoire ont été sacrifiés à l’autel de la Cour pénale internationale. Les déclarations du professeur Até Kloosterman, spécialiste en ADN à l’Institut médicolégal des Pays-Bas, donnent froid dans le dos. « Nous avons soigneusement analysé le teeshirt qui nous a été apporté et présenté comme appartenant à l’une des victimes (de la marche des femmes d’Abobo, le 3 mars 2011. Ndlr). Parce que, nous avions vu des taches qui faisaient penser à une présence de sang. Mais, nous avons constaté qu’il était clean. Il n’y avait aucune présence de sang », a révélé le spécialiste. Comment est-ce possible ? L’opinion nationale et internationale auraient donc été menées en bateau. La thèse de la tuerie des femmes d’Abobo a été démontée par ce professeur en sciences médicolégales. «Nous avons fait des tests pour déterminer s’il y avait des traces de sang, nous avons des taches suspicieuses sur le tee-shirt et nous avons effectué des tests pour déterminer si c’était du sang et tous les tests étaient négatifs», a poursuivi l’expert néerlandais. A l’analyse d’un tee-shirt censé appartenir à l’une des victimes, il ressort que le liquide retrouvé sur ce vêtement est est tout sauf du sang. Si le ridicule tuait ! La Côte d’Ivoire est vraiment tombée bas, sa dignité foulée aux pieds.

Le peuple a droit à des explications.

Après cette sortie du professeur Até Kloosterman, les autorités de la Côte d’Ivoire doivent des explications aux Ivoiriens. Il n’est pas question qu’elles se taisent. Qui est ce metteur en scène qui a savamment monté ce film digne d’Hollywood ? Si le pouvoir actuel estime que le témoin de la Procureure Bensouda est dans le faux qu’il le fasse savoir. La Côte d’Ivoire ne mérite pas ce qui lui arrive. La lumière mérite d’être faite car des personnes croupissent en prison pour le « massacre » des femmes d’Abobo.

par Richard Konan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment