01192017Headline:

Procès Gbagbo /Ce qui s’est passé ce dernier jour avec le témoin N’guessan et le juge Cuno

Cpi-avocat blé Goude

Procès du président Gbagbo: Fatigué de ses mensonges, le juge Cuno coupe le message d’aurevoir de Joël N’guessan

Aujourd’hui vendredi 1er juillet 2016 prend fin le déposition du témoin P 48, Joël N’guessan. Comme ce fut le cas les jours passés, monsieur Joël N’guessan était aujourd’hui aussi sur la défensive. A la moindre question des avocats de la défense, monsieur N’guessan s’énerve. Il pensait probablement intimider les avocats des acussés. C’était sans compter avec la perspicacité de ces derniers.

La contre-interrogation d’aujourd’hui était conduite par Maître N’dri de la défense du ministre Charles Blé Goudé. Voyant que le témoin Joël N’guessan continuait à réfuser de répondre aux questions de Maître N’dri, le juge Cuno Tarfusser s’interpose et ordonne au témoin de répondre obligatoirement aux questions posées.

Bredou M’Bia reconnaît la légalité constitutionnelle du président Laurent Gbagbo

Revenant sur les évènements de la crise postélectorale, Maître N’dri a présenté une vidéo dans laquelle le général Bredou M’Bia, chef de la police nationale sous le président Gbagbo reconnaît la légalité constitutionnelle de celui-ci suite la proclamation des résultats de l’élection présidentielle de octobre 2010 par le Conseil Constitutionnel. Il faut remarquer que la vidéo insiste également sur le deuil des familles de policiers tués par les militants du RDR déguisés en “commando invisible”.

Félicitant la police pour son attitude professionnelle dans la gestion d’une marche de l’opposition, le général Bredou M’Bia a demandé à “ses elements” de ne plus être neutre car les élections sont finies et la légalité constitutionnelle a été déclarée.

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment