06172024Headline:

Production de noix de cajou : l’impressionnante performance de la Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire a connu une croissance impressionnante dans la production de noix de cajou en 2023 après avoir passé le niveau du million de tonnes en 2022. Cette performance fait du pays, le premier producteur de cajou à l’échelle mondiale avec une hausse de production de 19,16% en 2023.
La Côte d’Ivoire en tête du classement mondial dans la production de cajou
En Côte d’Ivoire, la production de noix de cajou est passée de 1,028 million de tonnes en 2022 à 1,225 million de tonnes en 2023 soit un taux 40% de l’offre globale. C’est du moins ce qu’on peut retenir de l’intervention d’Adama Coulibaly, directeur général du conseil du coton-anacarde, régulateur de la filière. Cette performance de la Côte d’Ivoire a été dévoilée par le directeur lors de la tribune hebdomadaire d’échanges dénommée « Tout savoir sur », initiée par le Centre d’information et de Communication gouvernementale (CICG).

Plusieurs facteurs expliquent l’évolution impressionnante du pays dans la production de cajou. Il s’agit de l’encadrement et la sensibilisation des producteurs sur les meilleures pratiques agricoles et aussi les différentes statistiques obtenues à base des recherches agronomiques avec des variétés d’anacardiers à haut rendement. Ces performances contribuent à plus de 7% du PIB du ivoirien.

Pour le directeur général Adama Coulibaly, plus de 1,250 million de tonnes de production de noix de cajou étaient prévues pour la campagne 2024. Cette prévision n’a pas été une réalité ‘’en raison des conditions climatiques défavorables cette année sur toute la zone de production et dans tous les pays ».

Pour rappel, la campagne de cette année a commencé le 21 février 2024 avec un ‘’prix plancher obligatoire » de 275 FCFA le kg pour plus de 1 570 acheteurs et de 193 entreprises reconnues pour l’exportation. En réalité, l’objectif du peuple ivoirien est de transformer 50% de la production à l’horizon 2027.

What Next?

Recent Articles