06172024Headline:

Protection de l’environnement : Une opération de reboisement d’environ 30 hectares réalisée à Azaguié

La forêt ivoirienne est passée de 16,5 millions d’hectares en 1960 (soit 78%) à moins de 3 millions aujourd’hui, soit 13%. Autant dire que la forêt ivoirienne est menacée de disparition.

C’est donc pour contribuer à la restauration de ce couvert forestier que le groupe Orange, à travers son département Rse (Responsabilité sociale et sociétale), a organisé une opération de planting d’arbres en collaboration avec la Fondation YES (Yodé et Siro) et la Sodefor dans la Forêt classée de Yapo-Abe (Azaguié, région de l’Agnéby-Tiassa).

C’était le 5 juin 2024, à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement. Ce fut également l’occasion pour cette compagnie de téléphonie de procéder au lancement de sa plateforme, “Engage For Change” (Engagé pour le changement) qui vise à mettre en lumière l’ensemble des actions du groupe en matière de Rse sur l’ensemble des 17 pays de la zone Afrique – Moyen-Orient.

Le projet a été réalisé sur une superficie de 30 hectares et a enregistré près de 1500 participants, environ 200 agents dont des membres du comité directeur de cette compagnie de téléphonie, des bénévoles de la Fondation YES, des élèves des écoles aux alentours du site, avec l’encadrement des agents de Sodefor régionale.

Ce sont des espèces locales, à savoir du « Niangon » (Heritiera Utilis), du Fraké ou Limba (terminalia super bas), de l’Acajou Bassam (Khaya Ivorensis), qui ont été plantées à travers un reboisement de reconversion ou de restauration et un reboisement d’enrichissement ou de renforcement.

« Nous voulons en 2040 atteindre la neutralité carbone et en tant qu’opérateur responsable, nous avons voulu, à l’occasion du 5 juin qui est la Journée de l’environnement, donner un sens à notre démarche. Ce, en accompagnant à travers des gestes concrets, cette opération de reboisement à Azaguié. Il s’agit aussi pour nous de donner l’exemple aux générations futures en passant à l’action », a indiqué Catherine Assanvo, la directrice Rse d’Orange Côte d’Ivoire.

« Ce n’est pas un acte symbolique. C’est une opération pour reboiser une surface pendant toute une journée et contribuer ainsi à la protection de l’environnement. Nous sommes un pays particulièrement vert, malheureusement nous avons un peu moins aujourd’hui. C’est pour cela que nous sommes là », a déclaré Habib Bamba, directeur de la Fondation Orange, qui a fait un don de matériel aux femmes de la région engagées dans le projet.

« La Côte d’Ivoire s’est fixée pour objectif d’atteindre 20% de son couvert forestier à l’horizon 2030. Aujourd’hui, nous sommes à environ 13%. Selon les statistiques, cela suppose qu’il faut redoubler d’efforts. C’est pourquoi nous voulons saluer toutes les initiatives qui visent à contribuer à la restauration du couvert forestier de la Côte d’Ivoire qui a été pendant longtemps la base de son développement. Ce que vous avez fait, ce n’est pas forcément pour vous-mêmes mais pour les générations futures », a indiqué le général Mamadou Sangaré, directeur général de la Sodefor.

Aussi a-t-il saisi l’occasion pour inviter ses hôtes à sensibiliser les populations afin que celles-ci aient une culture de l’environnement.

Créée en 1966, la forêt classée de Yapo-Abé était un peu plus de 28 000 hectares, aujourd’hui, il n’en reste que 25 000.

What Next?

Recent Articles