12062016Headline:

Quand Bédié, Bacongo, Koffi Diby, Adjoumani et Sanogo contredisent Ouattara/ce qu’ils ont dit..

Bedie-alassane

«Partout dans le monde, le référendum attire beaucoup moins que l’élection présidentielle. Surtout, quand il se tient en temps de paix. Ce n’est pas une surprise. On ne s’attendait pas à ce que le taux soit trop élevé. L’important, a souligné le ministre, c’est le oui qui est affirmé et qui est massif». Ainsi s’exprimait Bruno Koné pour le compte de son patron à l’issue du conseil des ministres de mercredi, tentant ainsi piteusement de masquer la déconvenue de Ouattara après le désaveu cinglant subi dans les urnes le 30 octobre dernier.

Réagissant aux propos du porte-parole du gouvernement, Mienklohnsa Kpanga, Lider de son état, a établi une petite compilation des propos des dirigeants du Rhdp, avant la raclée référendaire que les populations ivoiriennes ont infligé à Alassane Dramane Ouattara. Florilège d’un démenti issu du Rhdp à propos du taux de participation.

Henri Konan Bedié, président du Pdci, président du directoire du Rhdp: «Nous nous attendons à ce que les populations sortent nombreuses pour voter massivement », a-t-il déclaré, au sortir du bureau de vote n°2 du lycée sainte Marie de Cocody. Selon l’ex-chef de l’Etat il s’agit notamment pour les ivoiriens de relever le défi de la participation, l’enjeu majeur de ce scrutin après l’appel au boycott lancé par des partis de l’opposition. «Un fort taux de participation contribue puissamment au rayonnement de la Côte d’Ivoire. Le taux de participation sera notre allié», a-t-il soutenu. (Source : Aip)

Cissé Ibrahima dit Bacongo, conseiller spécial du Chef de l’Etat chargé des questions juridiques, chef des experts chargés rédiger le projet de Ouattara, et cadre du Rhdp, se contenterait bien d’un taux de participation de plus de 60% au référendum du dimanche prochain. Il l’a dit lors d’une rencontre avec les enseignants du Rhdp vendredi 21 octobre. Il a notamment expliqué les grands chapitres de la nouvelle Constitution, et a invité les uns et les autres à voter massivement ‘’oui’’ au référendum. (Source : Ivoire Matin)

Charles Koffi Diby, président du conseil économique et social: «Nous attendons à ce que les populations sortent nombreuses pour voter massivement», a-t-il déclaré. Selon le président du Ces, il s’agit notamment pour les Ivoiriens de relever le défi de la participation, l’enjeu majeur de ce scrutin, après l’appel au boycott lancé par les partis de l’opposition. «Un fort taux de participation sera notre allié», a-t-il soutenu. (Source : L’inter)

Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre des Ressources animales et halieutiques : «Ces élections sont plus importantes que les élections présidentielles. (…). Nous avons intérêt à mobiliser les gens (…). Nous devons nous mobiliser pour soutenir cette Constitution. Nous savons que nous avons déjà gagné, mais il faut un fort taux de participation», a indiqué M. Adjoumani (Source : Aip)

Mamadou Sanogo, secrétaire général adjoint du Rdr chargé des élections : «Le Rassemblement des républicains (RDR, le parti au pouvoir) mise sur un taux de participation de plus de 60% au référendum constitutionnel du 30 octobre prochain,» (Source : Apa)

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment