09262020Headline:

« Quand Ouattara avait besoin de moi je répondais toujours présent, aujourd’hui je suis devenu son pire ennemi », Laurent Gbagbo

2010, Gbagbo prend des dispositions pour que Ouattara puisse rentrer en Côte d’Ivoire après que Bédié lui ait collé un mandat d’arrêt international.

« (…) Ouattara a parfois déclaré dans des interviews que j’étais pour lui, plus qu’un ami, un frère ! Je ne crois pas… J’ai fait en sorte qu’il puisse rentrer en Côte d’Ivoire après que Konan Bédié lui ait collé un mandat d’arrêt international qui l’avait contraint à l’exil pour falsification de documents d’identité.

J’ai ensuite pris des dispositions pour qu’il puisse se présenter à l’élection de 2010, alors que la Constitution, qu’il avait lui-même votée en 2000, le lui interdisait. Je n’ai jamais bloqué sa pension.

Pendant les dix années où j’ai été au pouvoir, j’ai continué à lui faire payer ses 8 millions de Fcfa au titre de son ancien poste de Premier ministre, et de la même façon, Bédié et son épouse, qui avaient été Président et Première dame, ont reçu pendant dix ans, lui, 22 millions et elle, 8 millions mensuels.

Par ailleurs, je ne crois pas qu’un homme d’Etat légitimement élu, et illégalement mis en difficulté par des gens en armes, se soit plus prêté que moi, à la négociation ».

Lire sur Yeclo

Comments

comments

What Next?

Related Articles