02232020Headline:

Quand Venance Konan justifie la rébellion contre Gbagbo et ignore les injustices de Ouattara

Une vidéo retraçant l’histoire de la rébellion armée du 19 septembre 2002 a fait le tour des réseaux sociaux dans la nuit de lundi 27 au mardi 28 janvier 2020. Alassane Ouattara, Amadou Gon Coulibaly, Adama Tounkara, le Prof. Francis Akindess, Chérif Ousmane et Venance Konan sont des acteurs de ladite vidéo. Quand le Directeur général du groupe Fraternité Matin Venance Konan justifie la rébellion contre Gbagbo et parle à Ouattara.

Selon le directeur général du groupe Fraternité Matin, les ivoiriens n’ont jamais imaginé une guerre dans leur pays. « On croyait tous que c’était une affaire d’un jour. Et puis les nouvelles arrivent, Boga Doudou a été tué, Robert Guéi etc. On se rend compte que c’est du sérieux. Et les jours qui ont suivi on se rend compte encore que nous sommes en guerre. Quelque chose qu’on ne pouvait même pas imaginer dans ce pays. En plus, on disait la Côte d’Ivoire pays béni de Dieu. La guerre, les coups d’État c’était pour les autres. Et c’était arrivé ici, le pays était ainsi coupé en deux. C’était le délire total», a expliqué Venance Konan.

Puis d’ajouter : « Dans un premier temps, même nous journalistes, il était interdit pour nous de donner la parole à ceux qu’on appelait les assaillants. Car il y avait derrière une machine qui matraquait. D’ailleurs, il n’y avait pas un autre son de cloche. Tu ne pouvais pas dire autre chose. Quand tu le disais, tu étais complice des assaillants comme on les appelait. En outre, les journaux qui étaient catalogués proches du RDR ils étaient déchirés. Il me semble qu’ils ont été incendiés. C’était la haine totale». Poursuivant, Venance Konan a déploré le fait que certains journalistes aient été manipulés par le pouvoir de Laurent Gbagbo alors prèsident de la République.

VENANCE KONAN JUSTIFIE LA RÉBELLION CONTRE GBAGBO ET PARLE À OUATTARA.
« Nous journalistes on a compris qu’on nous manipulait. On utilisait ça pour manipuler la foule. Et on a pu voir de grandes manifestations ici qui ont dû drainer peut-être un million de personnes. On a assisté de fait à un truc abominable ici. Il y a eu des journalistes qui appelaient aux meurtres de leurs confrères. D’ailleurs, il y avait des journaux qui demandaient qu’on tue des populations. Les journaux qui ont appelé aux meurtres, il y a n’en eu plein. Nous journalistes on a joué un rôle très négatif dans cette crise, il faut l’avouer. C’est la crise la plus noire pour le journalisme. Des gens qui ne savent même pas écrire dont la seule consigne était d’insulter».

« Déjà son arrivée au pouvoir a été marquée par la violence. Il est arrivé dans le sang et son premier conseil des ministres s’est passé quand on a découvert une soixantaine de cadavres derrière la MACA à Yopougon et après on a vu les escadrons de la mort ».

Quand Venance Konan justifie la rébellion contre Gbagbo et parle à Ouattara. Pour finir, il a déploré l’arrivée »calamiteuse » de Laurent Gbagbo au pouvoir en 2000. Et, lui a amputé toute la responsabilité tes crises socio-politiques sous son règne. « Déjà son arrivée au pouvoir a été marquée par la violence. Il est arrivé dans le sang et son premier conseil des ministres s’est passé quand on a découvert une soixantaine de cadavres derrière la MACA à Yopougon et après on a vu les escadrons de la mort. On a vu beaucoup de choses, les attestations arbitraires, les assassinats. En effet, pendant longtemps on a cru que la violence était le fait des autres, nous on était des gens pacifiques et que Houphouët-Boigny nous a bercé pendant 33 ans avec la paix, le dialogue etc. »

VENANCE KONAN JUSTIFIE LA RÉBELLION CONTRE GBAGBO ET PARLE À OUATTARA.
Venance Konan rébellion Gbagbo; Les Présidents ivoiriens Houphouët-Boigny, Henri Konan Bédié, Robert Guéi, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara
Les Présidents ivoiriens Houphouët-Boigny, Henri Konan Bédié, Robert Guéi, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara
« On a cru qu’on était un autre genre de personne. Mais on a oublié que quand vous semez la violence, vous récoltez la violence. Quand vous serez cette violence et vous semez aussi l’injustice. Quand il y’a un petit noyau qui s’accapare tout et les bidonvilles grossissent. Et, les gens n’ont pas de travail, pas d’argent. Ils vous voient dans vos grosses 4×4, qu’est ce que vous voulez qu’il fasse. On a semé la violence, on a fabriqué la violence ». Notons que journaliste, Venance Konan n’a jamais caché son appartenance au RHDP d’Alassane Ouattara. Du moins depuis sa nomination à la tête du groupe Fraternité Matin. Son témoignage dans ce documentaire à caractère de propagande n’est donc pas fortuit.

Lire sur afrik soir

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment