01252020Headline:

Quel était le deal entre Ouattara et Soro, avant le mandat d’arrêt lancé contre lui?

Le 8 janvier 2020, le DAP s’est rendu à la MACA, en vue de notifier aux détenus Alain Lobognon, Soul To Soul… un acte modifiant leurs conditions de détention.

Cet acte, un arrêté ministériel ordonnant le transfèrement des trois détenus dans des prisons avec un régime carcéral plus dur, devait être notifié aux intéressés. Les trois personnalités ont refusé de le recevoir en l’absence de leurs avocats.

Les avocats, dès leur arrivée à la MACA, ont fait ressortir le caractère manifestement illégal de cet acte administratif. Les personnalités en question ayant été placées en détention sur ordonnance d’un juge d’instruction, la modification de leurs conditions de détention ne relève pas de la compétence d’un ministre mais bien d’un juge. Le Directeur des affaires Pénitentiaires est reparti et les prévenus ont pu regagner leurs cellules.

Contre toute attente, après le départ des avocats, plusieurs équipages du CCDO et de la FRAP se sont présentés à la MACA et ont procédé à l’extraction des détenus de leurs cellules en utilisant la force. Malgré les protestations de leurs avocats, revenus à la MACA après avoir été alertés, les trois personnalités ont été conduites sous escorte armée vers une destination inconnue.

Cet acharnement du ministre de la Justice à faire transférer les détenus en pleine nuit et en dehors des voies légales, fait craindre pour leur vie.

Lire sur Yeclo

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment