11212017Headline:

Quel RDR après Ouattara ?ce qu’il faut retenir

Alassane Ouattara a officiellement passé la main à Henriette Dagri Diabaté à la tête du Rassemblement des républicains (RDR). Du coup, l’on se demande ce que deviendra ce parti politique sans son mentor.

Les militants l’ont réclamé à tue-tête car ne reconnaissant plus le RDR que certains cadres avaient réussi à transformer. Les Républicains attendaient tous le retour d’Alassane Ouattara aux affaires pour la «case verte » retrouve sa sérénité. Mais, contre toute attente, « ADO » a poliment refusé l’offre.

Lors du congrès des 9 et 10 septembre 2017, le chef de l’Etat a pris la décision de quitter la tête du RDR. Le tout nouveau président d’honneur a préféré confier les destinées du parti à Henriette Dagri Diabaté.

La personnalité d’Alassane Ouattara se confond intimement avec la vie du parti qu’il a longtemps dirigé. Son départ laisse en à point douter un grand vide. Les militants ont justement voulu qu’il demeure à la présidence du RDR car il est l’élément catalyseur. C’est en lui que tous se reconnaissent.

Lors des précongrès, la base  avait ouvertement affirmé qu’elle avait été abandonnée par les cadres. Cela a fait grand bruit. Aujourd’hui, avec le retrait de l’ex directeur adjoint du Fonds monétaire international (FMI), le RDR parviendra-t-il à survivre dans cette atmosphère politique surchauffée ?

Des langues avancent qu’en réalité, Alassane Ouattara n’est pas parti car depuis son poste de président d’honneur, c’est bel et bien lui qui continuera à tirer les ficelles

autrepresse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment