12172017Headline:

Quel rôle a joué Bredou M’bia , durant la marche armée sur la RTI en 2010….

La mission était d’empêcher des rassemblements sur les voies et de sécuriser certains édifices publics dont la RTI. Il avait demandé des moyens en hommes et en véhicules. Il avait l’habitude de faire ce genre de travail et il l’a fait.  Des unités du Cecos ont été mises à la disposition du dg de la Police à sa demande. Je ne sais pas où ils ont été déployés.

Mais le général Guiai Bi Poin a précisé que le 16 décembre 2010, jour de la marche, il a reçu un appel du Chef d’Etat-Major qui lui a demandé d’envoyer des éléments pour fermer le carrefour la vie afin d’empêcher des manifestants qui ont enfoncé le dispositif de la police et qui faisaient route vers l’ENA et la RTI, depuis Abobo et Adjamé.

Guiai Bi Poin affirme avoir obéi et a envoyé une douzaine d’éléments, « en grande partie armés de boucliers, de bâtons et de quelques kalachs par précaution ». Ces armes étaient à utiliser en cas de légitime défense assure le général, « parce que depuis le matin, sur le réseau radio, on apprenait déjà que des policiers étaient tués. C’était donc une marche armée. Les armes doivent être utilisées dans le cadre de la légitime défense. »

Le général témoin a dit qu’il était gêné de voir que le procureur Melissa Park lui demande des détails sur le rôle joué par les éléments du Cecos lors de cette marche. Parce que bien qu’il soit le commandant du Cecos, il ne dirigeait pas les opérations de maintien de la marche de la RTI. « C’est le Dgpn qui est l’unique responsable de cette opération », a dit Guiai Bi Poin.

César DJEDJE MEL

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment