01182018Headline:

Qui est l’ivoirien Jean Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la CEDEAO ?

Jean Claude Brou, l’actuel ministre ivoirien de l’Industrie et des Mines, vient d’être nommé à la tête de la commission de la CEDEAO à la faveur de la 52ème réunion ordinaire des chefs d’Etat de la région ce 16 décembre à Abuja.
Pour le premier ivoirien a occupé ce poste, le choix a été porté sur un technocrate qui a fait ses classes dans les institutions de Bretton Woods et à la BCEAO.
Jean-Claude Brou a démarré sa carrière professionnelle au Fonds monétaire international (FMI) en   1982, d’abord en tant qu’économiste, puis comme économiste principal en charge de plusieurs pays africains, notamment au Sénégal, où il a été le représentant résident durant deux ans (1990-1991).  De 1991 à 1995, il a occupé ensuite le poste de conseiller économique et financier d’Alassane Ouattara, alors premier ministre, puis de Kablan Duncan qui le succéda.
En 1996, il est promu directeur de cabinet du Premier ministre Kablan Duncan, poste qu’il conservera jusqu’en 1999. Durant cette période, il fut également président du Comité de privatisation et mena à ce titre un important programme de réformes conduisant à la privatisation de 70 entreprises publiques opérant dans divers secteurs économiques (agro-industrie,  télécommunications, chemin de fer, banque).
Il fait par la suite son entrée à la Banque centrale des Etats de Afrique de l’Ouest (BCEAO) en 2000 où il va occuper plusieurs postes de direction dont celui des études économiques et de la monnaie avant d’être nommé conseiller spécial et contrôleur général, supervisant à ce titre les directions de l’audit et de la prévention des risques de 2007 à 2008.
Avant de rejoindre le gouvernement ivoirien en novembre 2012 en qualité de ministre de l’Industrie (poste auquel a été adjoint celui des Mines en juillet 2013), le futur président de la Commission de la CEDEAO a été représentant résident de la Banque mondiale au Tchad de 2010 à 2013, puis consultant auprès du gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC).
Titulaire d’un doctorat en sciences économiques (1982) et d’un MBA en finance (1980), diplômes obtenus à l’université de Cincinnati (Ohio, USA) où il a exercé comme assistant au département  d’économie, Jean Claude Brou est également passé par l’université d’Abidjan où il a décroché une maîtrise en économie en 1976.
Il aura marqué de son passage à la tête du ministère de l’Industrie et des Mines. Artisan du nouveau code minier adopté en 2014, un code primé au niveau international par le Forum Mines and Money la même année, il a réussi attirer les investissements dans un secteur minier ivoirien alors peu exploité. La production d’or a ainsi plus que doublé depuis 2011, passant de 12 tonnes à 25 tonnes fin 216. Et le pays se prépare à ouvrir ses premières mines de nickel et de bauxite. Dans le secteur industriel, il convient de noter qu’il avait à charge le projet de la nouvelle zone industrielle du Pk 24 à Abidjan, un espace de près de 1 000 hectares appelé à être la vitrine industrielle du pays.
Dans ses nouvelles fonctions à la tête de la CEDEAO, Jean Claude Brou devra mener à terme le processus d’adhésion du Maroc au sein de l’organisation ouest africaine et mener à bien le retour de la Mauritanie. Mais l’un des grands défis restera à renforcer le processus de d’intégration économique et faire avancer la question cruciale de la monnaie unique ouest africaine qui a raté l’échéance deadline initial de 2020.
Jean Claude est marié et père de deux enfants. Il prendra fonction en mars 2018, en remplacement du Béninois Marcel de Souza.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment