12072022Headline:

« Qu’il(s) retourne(nt) en Afrique », peine maximale pour le député RN Grégoire de Fournas accusé de raciste

Grégoire de FournasL’Assemblée Nationale française a approuvé ce vendredi, une « censure avec exclusion temporaire » de 15 jours du député RN Grégoire de Fournas, auteur jeudi, de propos dans l’hémicycle jugés racistes.

Le bureau de l’Assemblée Nationale de la France a tranché sur le sort du député RN Grégoire de Fournas auteur des propos racistes lors d’une séance parlementaire le jeudi 3 novembre 2022. Il avait lancé dans l’hémicycle, jeudi, «qu’il retourne en Afrique», pendant que le député insoumis d’origine congolaise et angolaise Carlos Martens Bilongo interpellait Elisabeth Borne sur le sort du navire de SOS Méditerranée bloqué en mer. Ses propos qui ont agité la presse française et suscité de nombreuses réactions, n’ont pas laissé indifférent le Parlement Français.

 

Selon une proposition de sanction faite par le bureau du Parlement et approuvé par les députés ce vendredi, Grégoire de Fournas écope d’une censure et d’exclusion. En effet, l’élu du RN sera interdit d’accès à l’Assemblée Nationale pendant quinze jours et se verra privé de la moitié de son indemnité pendant deux mois. Autrement dit, la sanction la plus sévère possible prévue par le règlement du Palais Bourbon. A noter que le député mis en cause, était absent lors du vote.

Pour rappel, le député de Gironde Grégoire de Fournas avait déclaré que ses propos ne visaient pas le député LFI mais les migrants bloqués en mer Méditerranée, dénonçant une « manipulation » de LFI et estimant qu’il n’avait pas à prononcer d’excuses.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles