07212024Headline:

Radiation de Laurent Gbagbo des listes électorales: “C’est un grand scandale qui ne peut pas exister dans un pays qui se dit” (ASSOA ADOU)

Le Secrétaire exécutif du Front Populaire Ivoirien( FPI) a accordé jeudi une interview à RFI au sujet de la radiation de l’ex président ivoirien , Laurent Gbagbo des listes électorales. Le Docteur Assoa ADOU, très en colère, dénonce une manœuvre politicienne contre le Président de son Parti, candidat déclaré à l’élection du 31 octobre.

« Je dirais que c’est scandaleux la confirmation de la justice de la radiation du Président GBAGBO Laurent des listes électorales. GBAGBO Laurent dispose de tous ses droits civiques, et ça a été malheureux quand j’ai vu le Président de la CEI, dans une acrobatie intellectuelle qui n’a rien à voir de juridique, dire que GBAGBO Laurent est radié, d’ailleurs c’était assez grave, parce qu’il a annoncé la radiation du Président GBAGBO, deux jours avant que le Tribunal de première instance ne se prononce. Déjà si nous étions dans un pays démocratique, on aurait dit qu’il a fauté et tout ça serait nul mais nous sommes en cote d’ivoire, ou il n’Ya plus d’Etat de droit. (…) Mais GBAGBO Laurent n’a rien braqué à la BCEAO, il a utilisé ce que le droit lui donne , ce que le droit dit dans la constitution de la CEDEAO, soit les possibilités de la Cote d’ivoire de récupérer ses fonds dans des cas particuliers pour venir au secours de la population.

(…) CETTE RADIATION EST PLUS QU’UNE MANŒUVRE POLITICIENNE. C’est un grand scandale qui ne peut pas exister dans un pays qui se dit « démocratique ». (…) LAURENT GBAGBO SERA CANDIDAT ET NOUS ALLONS NOUS DONNER TOUS LES MOYENS DEMOCRATIQUE POUR QUE LAURENT GBAGBO SOIT CANDIDAT. », scande t-il .

« Gbagbo ou rien »
Si la candidature de Laurent Gbagbo, 75 ans, devenait réelle, la Côte d’Ivoire retrouverait au premier tour les trois grands rivaux de l’élection de 2010. Elle avait débouché sur une crise qui avait fait quelque 3 000 morts, née du refus de Laurent Gbagbo de reconnaître la victoire du président Alassane Ouattara.

Le président Ouattara, 78 ans, a déjà déposé son dossier pour briguer un troisième mandat controversé alors que l’ancien président Henri Konan Bédié (1993-1999), 86 ans, devrait le faire ce jeudi. Kouadio Konan Bertin, dit « KKB », un dissident du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, principal parti d’opposition), l’a pour sa part fait mercredi.

Laurent Gbagbo entretient le mystère autour de ses intentions pour la présidentielle. Son ancien premier ministre, Pascal Affi Nguessan, qui a obtenu le contrôle légal du FPI, a lui déjà annoncé sa propre candidature.

Sapel MONE

What Next?

Recent Articles