12192018Headline:

Rapprochement Bédié – FPI: Adjoumani voit cela comme un danger; Il s’y oppose depuis le Gontougo.

Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, président-fondateur du mouvement ‘’Sur le traces d’Houphouët-Boigny’’, voit dans le rapprochement entre le Pdci et le Fpi, un danger. Il l’a fait savoir, depuis le Gontougo, sa régionale natale où il séjourne, face aux correspondants locaux de presse. Ci-dessous, sa déclaration intégrale.

Mesdames et Messieurs, Chers amis de la presse,

Depuis la région du Gontougo où je séjourne pour des visites de terrain et à partir de Transua, j’ai décidé une fois de plus de vous convier à ce rendez-vous, à ce point de presse, parce que l’actualité de notre pays, et particulièrement au sein du PDCI-RDA, mon parti, ne nous offre plus aucun répit, aucune pause, aucun relâchement ces derniers temps. De quoi s’agit-il ?

Vous êtes sans doute déjà informés que le vendredi 10 août 2018, le Président du PDCI-RDA, SEM Henri Konan Bédié, notre chef, a encore posé un autre acte qui semble confirmer sa nouvelle orientation politique qui consiste à s’éloigner, à prendre ses distances vis-à-vis du RHDP et à se rapprocher davantage du FPI, tendance Affi N’Guessan.

En effet, recevant M. Affi N’Guessan venu le féliciter et savourer la dénonciation de l’Accord Politique du RHDP, le Président Henri Konan Bédié, face aux journalistes, a laissé entendre que rien ne s’oppose à ce que, dans le cadre d’une nouvelle plateforme ou alliance tactique, le PDCI-RDA, le parti créé par Félix Houphouët-Boigny, et le FPI se mettent ensemble contre le RHDP qu’il a contribué à mettre en place.

Pour nous, militants du PDCI-RDA, membres du mouvement SUR LES TRACES D’HOUPHOUET-BOIGNY, il s’agit d’un pas de trop. Le PDCI-RDA, si nous ne prenons garde, est en train de franchir le Rubicon.

Sinon, comment peut-on tourner le dos à la maison du père, dénoncer le rassemblement des fils et filles d’Houphouët-Boigny pour nouer de nouvelles alliances avec des adversaires politiques de tout temps du Président Félix Houphouët-Boigny qui ont pour seul dénominateur commun l’adversité, la haine sans limite contre l’houphouétisme ?

Nous nous souvenons encore de ces paroles retentissantes des dirigeants du FPI de l’époque : « le serpent n’est pas mort, il faut le découper en petits morceaux afin de l’empêcher de se reconstituer », parlant du PDCI-RDA. La dénonciation par une frange du PDCI-RDA de l’Accord Politique sur le Parti Unifié RHDP est une belle opportunité dont veulent se saisir M. Affi N’Guessan et ses camarades pour assommer définitivement le PDCI-RDA. Et moi qui ai été porte-parole du PDCI-RDA, j’avais vu les choses venir. Combien de fois ne me suis-je pas battu contre cette volonté affichée de notre Secrétaire Exécutif ? Combien de fois ne me suis-je pas battu pour que ce triste rêve caressé par ce dernier ne devienne réalité ?

Aujourd’hui, la plupart de nos militants et non des moindres nous appellent pour nous féliciter, pour nous encourager à ne pas céder face à cette désastreuse tournure que prennent les choses au sein du PDCI-RDA. Ils sont nombreux à comprendre enfin, le sens réel de notre combat qui est de rassembler la famille houphouétiste à travers le mouvement « SUR LES TRACES D’HOUPHOUET-BOIGNY ».

Cette alliance de circonstance entre le PDCI-RDA et le FPI d’Affi N’Guessan n’augure rien de bon pour la Côte d’Ivoire. Elle est indécente et dangereuse pour la paix et pour la stabilité.

C’est un drame national, c’est un attentat contre le Président Félix Houphouët-Boigny, contre son esprit, contre son œuvre. Poser un tel acte, c’est agir contre la mémoire du Président Félix Houphouët-Boigny qui, de son vivant, avait prôné l’union entre ses enfants et entre tous ses disciples.

On ne peut pas renier, rejeter ses frères de même sang parce qu’on aurait des divergences avec ces derniers pour aller se mettre avec les « adversaires historiques » pour préparer le combat contre ses propres frères.

Nous sommes gravement choqués quand nous entendons M. Affi N’Guessan lancer depuis la résidence du Président Henri Konan Bédié qu’il faut s’opposer par tous moyens aux Houphouétistes. C’est une forfaiture qui ne peut et qui ne doit être tolérée.

Chers amis de la presse, Mesdames et Messieurs,

Je voudrais en appeler au ressaisissement de tous ceux qui refusent de marcher dans les pas d’Houphouët-Boigny et qui veulent faire corps avec le FPI, tendance Affi N’Guessan. Militants et militantes du PDCI-RDA, il faut que nous nous réveillions car, demain risque d’être déjà trop tard. Oui, réveillons-nous car, notre maison commune est menacée ! M. Affi N’Guessan veut se servir du PDCI-RDA comme des béquilles, pour parvenir au pouvoir afin de se venger du régime RHDP.

Le Mouvement SUR LES TRACES D’HOUPHOUET-BOIGNY estime que le retour aux affaires du PDCI-RDA ne saurait servir de prétexte pour s’allier aux opposants historiques. Avec le RHDP, la Côte d’Ivoire a relevé beaucoup de défis, glané beaucoup de victoires. Avec le RHDP, nous avons réinstallé notre pays sur les rails du développement et de la croissance.

Ne laissons pas la colère être notre guide, car, elle est mauvaise conseillère. Nous devons plutôt nous souvenir des enseignements du père-fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, le Président Félix Houphouët-Boigny qui nous donne en héritage la paix, le dialogue et la tolérance.

Nous continuons de croire que le Président Henri Konan Bédié, qui s’est toujours inspiré de ces enseignements, saura saisir la main tendue de son jeune frère, le Président Alassane Ouattara, pour éviter à la Côte d’Ivoire ce qui nous a contraints à aller séjourner au Golf. Autrement dit, la posture actuelle que semble adopter le PDCI-RDA nous donne le droit de considérer désormais deux tendances au sein de notre parti : les pro-houphouétistes et les anti-houphouétistes. Je vous remercie !

lebabi.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment