10182018Headline:

Rassemblement des Houphouëtistes: La pression sur Bédié à accepté le Rhdp

En marge de l’Assemblée générale constitutive qui a vu la désignation d’Alassane Ouattara en qualité de président du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), lundi 16 juillet, les ministres Albert Toikeusse Mabri, 2ème vice-président du Rhdp, Kobenan Kouassi Adjoumani et Cissé Ibrahima dit Bacongo, ont animé une conférence de presse.

Le président de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (Updci), Albert Toikeusse Mabri, a informé que des dispositions sont prises pour accueillir le président Bédié, si celui-ci acceptait de « valider » les statuts du parti unifié Rhdp. « Il y a de la place pour tout le monde. Il y a une disposition dans les textes qui indique que tous les anciens présidents de la République occupent la place de présidents d’honneur du Rhdp », a soutenu Albert Mabri Toikeusse.

Pour Kobenan Kouassi Adjoumani, le créateur du mouvement « Sur les traces du président Houphouët-Boigny », il n’y a pas à craindre une situation de scission au sein du vieux parti, comme cela a été le cas avec le Rassemblement des républicains (Rdr), en 1994, puis l’Udpci un peu plus tard. « Il n’y aura jamais de scission au Pdci », a assuré Kobenan Kouassi Adjoumani.

Plus incisif, Cissé Ibrahima dit Bacongo du Rdr, n’y est pas allé de main morte avec le président du Pdci. À l’écouter, c’est sous sa gouvernance que le Pdci a vu sortir de ses entrailles le Rdr et l’Udpci. « Le Rhdp est une perche que le destin tend au président Bédié pour corriger les erreurs, parce que c’est sous Bédié qu’il y a eu scission au Pdci », a martelé Cissé Ibrahim dit Bacongo.

 

lebabi.net

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment