12022022Headline:

Rebond en vue en Europe après deux séances dans le rouge marquées par la Fed

– Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse vendredi à l’ouverture après deux séances d’affilée dans le rouge liée aux annonces jugées restrictives du président de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui ont provoqué une forte remontée des rendements obligataires et du dollar.

Les contrats à terme sur indices suggèrent une hausse de 0,68% pour le CAC 40 à Paris, de 0,52% pour le Dax à Francfort, de 0,65% pour le FTSE 100 à Londres et de 0,7% pour l’EuroStoxx 50.

Après la quatrième hausse de taux de trois quarts de point décidée par la Fed, son président, Jerome Powell, a déclaré mercredi que le pic des taux d’intérêt serait probablement plus élevé que ce que les membres de la banque centrale américaine avaient estimé en septembre, jugeant une pause dans le resserrement monétaire “très prématurée”.

Ces propos, qui ont une alimenté depuis mercredi une aversion généralisée au risque sur les marchés financiers, semblent désormais avoir été digérés par les investisseurs. Mais la tendance pourrait être influencée par le rapport mensuel du département américain du Travail sur l’emploi, dont la publication est prévue à 12h30 GMT. Le consensus Reuters table sur une baisse des créations de postes en octobre à 200.000, un taux de chômage en légère augmentation à 3,6% et un ralentissement de la hausse du salaire moyen sur un an à 4,7%.

En Europe, les investisseurs surveilleront les chiffres définitifs de l’activité des services en zone euro en octobre alors que les commandes à l’industrie en Allemagne ont enregistré en septembre une contraction nettement plus importante que prévu, de 4%.

Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), qui doit s’exprimer vendredi dans le cadre d’une invitation de la banque centrale de Lettonie, pourrait également aborder le sujet des taux d’intérêt et des craintes d’une contraction économique en zone euro alors que la Banque d’Angleterre (BoE) de son côté a annoncé jeudi que le coût du crédit ne devrait pas atteindre le pic anticipé par les marchés, en raison du risque de récession.

Le reste de la séance devrait être animée par de nouvelles publications de résultats de sociétés dont Société générale et Starbucks.

Société générale a publié vendredi des résultats supérieurs aux attentes au troisième trimestre, soutenus par ses activités de trading qui ont bénéficié de la volatilité des marchés, et a indiqué viser pour cette année une meilleure rentabilité

La Bourse de New York a fini en baisse jeudi pour la quatrième séance d’affilée, les données économiques n’ayant guère modifié la perception des investisseurs selon laquelle la Fed devrait continuer à relever les taux d’intérêt plus longtemps que prévu.

L’indice Dow Jones a cédé 0,46%, ou 46,51 points, à 32.001,25 points. Le Standard & Poor’s 500, plus large, a perdu 39,80 points, soit 1,06% à 3.719,89 points. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 181,86 points (-1,73%) à 10.342,94.

A la Bourse de Tokyo, l’indice Nikkei a fini sur une perte de 1,68% à 27.199,74 points et le Topix, plus large, a reflué de 1,29% à 1.915,4 points.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai prend en revanche 2,43% et le CSI 300 gagne 3,27%

Sur le marché des devises, l’indice mesurant les fluctuations du dollar face à un panier de référence cède vendredi 0,27% après avoir touché la veille un sommet de près de deux semaines en prenant 0,8%.

L’euro en profite pour avancer de 0,28% à 0,9778 dollar.

La livre sterling repart à la hausse, à 1,1224 dollar (+0,53%), après être tombé jeudi à son plus bas niveau depuis deux semaines à la suite de l’avertissement de la BoE sur l’économie britannique, exposée à une longue récession.

Le rendement des bons du Trésor américain à dix ans gagne encore près de quatre points de base à 4,16% après en avoir pris environ sept jeudi, en réaction aux déclarations de Jerome Powell. Le deux ans, le plus sensible à l’évolution des taux, s’affiche à 4,73%, en hausse de trois points, au plus haut depuis 15 ans.

En Europe, le rendement du Bund allemand à dix ans est pratiquement stable vendredi dans les premiers échanges, à 2,25%, après avoir gagné jeudi plus de 11 poucentage

Les cours du pétrole sont orientés à la hausse avec le repli du dollar: le Brent prend 1,95% à 96,52 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) gagne 2,18% à 90,09 dollars le baril

Comments

comments

What Next?

Recent Articles