07192018Headline:

Rebondissement-CPI: Gbagbo bientôt en liberté provisoire, voici le pays choisi pour l’accueillir

La liberté provisoire de Laurent Gbagbo, détenu à la Cour pénale Internationale devient de plus en plus une réalité. Le 19 juillet dernier le juge qui préside la Chambre d’appel de la CPI a  demandé à cette Chambre de procéder à un nouvel examen sur le cas Gbagbo. Selon une source proche du dossier, l’ex-Chef d’Etat ivoirien sera mis en liberté provisoire, seulement il devra être placé en résidence surveillée dans une banlieue environnante de la Haye non loin de la ville de Scheveningen, aux Pays-Bas. Et pas que cela.

Cela est évident, Laurent Gbagbo n’est plus loin de sortir de la CPI. Seulement voilà, il sera surement mis en liberté provisoire, ce qui lui donne le droit de sortir de détention mais vivre dans une résidence surveillée dans un lieu choisi par les juges. La destination après sa probable liberté provisoire est connue. Laurent Gbagbo va certes sortir de la prison de de Scheveningen, mais il n’ira pas beaucoup plus loin. L’ex-président ivoirien restera sur le territoire ivoirien.

Selon Echos-confidentiels.info, plusieurs agences immobilières ont été approchées pour trouver une résidence privée pour l’ancien Président de Côte d’Ivoire dans une banlieue environnante de la Haye non loin de la ville de Scheveningen. Ils précisent que les conditions de cette libération provisoire obéissent au port d’un bracelet électronique, assorties d’un contrôle judiciaire permanent et l’interdiction de rencontre de personnes présentes sur une liste que les juges lui notifieront.

Seulement voilà, selon certaines sources proches de la CPI, Laurent Gbagbo devrait néanmoins retrouver une vie normale loin des prisons de la CPI. Pour l’heure cette décision n’est toujours pas officielle. Mais une chose est sure, Gbagbo ne quittera pas  les Pays-Bas.

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment