02222024Headline:

Recherche scientifique : L’Intelligence artificielle au menu d’une conférence internationale

L’Institut national polytechnique Houphouët-Boigny (Inp-HB), le Centre national de calcul de Côte d’Ivoire, le Consortium ouest-africain de l’Internet des objets, et le Centre de recherche et d’innovation en sciences du numérique et ses applications (Crisna) ont organisé la première édition de la Conférence internationale sur l’Internet des objets et les technologies émergentes (Icirt), du 18 au 19 janvier 2024.

Cet événement a eu lieu au Pôle scientifique et d’Innovation de l’Université Félix Houphouët-Boigny, situé à Bingerville.

A en croire le professeur Oumtanaga Souleymane, initiateur de cette rencontre, cette conférence a pour objectif de créer une plateforme collaborative visant à favoriser la recherche, l’innovation et le réseautage dans le domaine de l’IoT, avec l’ambition de contribuer de manière significative à la réalisation des objectifs de développement durable dans la région.

Réunissant des experts, des chercheurs, des professionnels de l’industrie et des universitaires du monde entier, cette conférence était une tribune d’échanges sur les dernières avancées dans le domaine de l’Internet des objets (IoT) et des technologies associées, telles que la Blockchain, le cloud computing et l’Intelligence artificielle.

 

Le thème central de l’événement, « Apport de l’Internet des objets pour l’atteinte des objectifs de développement durable dans les pays de l’Afrique de l’Ouest », a mis en exergue le rôle essentiel de l’IoT dans la réalisation des objectifs de développement durable en Afrique de l’Ouest.

Pour le professeur Oumtanaga Souleymane, président de cette conférence, l’IoT, le Big Data et l’Intelligence artificielle représentent des piliers fondamentaux de notre société numérique en constante évolution. Ces technologies transforment la manière dont nous interagissons avec le monde qui nous entoure, révolutionnent nos industries, nos services et même nos modes de vie.

Cette conférence se veut le reflet de cette révolution, un espace où les enseignants-chercheurs se rencontrent pour échanger des idées, partager des connaissances et inspirer de nouvelles collaborations. Et d’ajouter : « Nous sommes ici, non seulement en tant que participants à une conférence, mais aussi membres d’une communauté scientifique passionnée par l’exploration des frontières de la connaissance. C’est dans cet esprit que je vous encourage à saisir chaque moment de cette conférence pour élargir vos horizons, nouer des collaborations fructueuses et contribuer à la construction d’un avenir où l’IoT, le Big Data et l’Intelligence artificielle sont des moteurs de progrès durable ».

Durant ces deux jours, ce sont 13 communications scientifiques précédées d’une conférence inaugurale portant sur l’interopérabilité dans l’IoT qui ont été animées par le professeur Laurent Toutain.

Des éminents chercheurs ont partagé leurs découvertes et avancées les plus récentes dans le domaine de l’IoT et des technologies connexes. Plusieurs sessions de discussion interactives ont permis aux participants d’échanger des idées, de partager des expériences et de discuter des défis actuels et futurs liés à l’IoT en Afrique de l’Ouest.

Aussi, des ateliers pratiques ont offert aux participants l’opportunité d’acquérir des compétences pratiques et de découvrir les applications concrètes de l’IoT.

Des experts internationaux ont partagé leurs perspectives et connaissances approfondies sur l’impact de l’IoT à l’effet de contribuer au développement durable en Afrique de l’Ouest.

 

 

What Next?

Recent Articles