12142018Headline:

Réforme de la CEI et report des élections; Le président Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié ne parlent plus le même langage.

Le report des élections locales et la réforme de la commission électorale indépendante (CEI) réclamés par l’ensemble de l’opposition ivoirienne, et la réponse du chef de l’Etat sur ces questions font la Une de la plupart des journaux ivoiriens.

Sur la question, le quotidien indépendant L’inter titre : « Report des élections locales, réforme de la CEI, Ouattara dit NON à Bédié », ‘’En colère, le PDCI prend une importante décision’’. Selon le confrère, le président de Alassane Ouattara, de retour de Chine, a « servi un NON catégorique » à Bédié, en guise de réponse à sa requête portant sur le report des élections locales du 13 octobre prochain. « Le président du PDCI (Henri Konan Bédié) m’avait saisi pour un report des élections prévues le 13 octobre. En tout état de cause, lui et moi nous ne sommes pas candidats, donc il n’y a pas de problème », rapporte le confrère avant de s’appesantir sur la réforme de la commission de la CEI, avant les élections locales, l’autre demande formulée par le PDCI, mais aussi par l’ensemble des partis d’opposition : « La réforme de la commission de la CEI concerne l’élection présidentielle de 2020 ». Par ailleurs, le confrère nous informe que selon des informations de sources crédibles, le PDCI a saisi le président de la CEI, Youssouf Bakayoko, pour protester contre l’utilisation de son logo par le Rhdp unifié, lors des élections du 13 octobre 2018. « Le PDCI a fait connaitre, le mercredi 5 septembre 2018, à la commission électorale indépendante, que l’usage de son logo, pour les municipales et les régionales du 13 octobre 2018, est exclusivement réservé pour les candidatures parrainées par le PDCI-RDA ». Parlant de la réforme de la CEI avant les élections municipales et régionales, le quotidien notre Voie, proche du Front populaire ivoirien (FPI), barre à sa Une : « Ouattara dit et se dédit ». Le confrère nous fait savoir que « contrairement à ce qu’il a dit dans son message à la nation du 6 août dernier, le chef de l’Etat n’envisage plus la recomposition de la commission électorale indépendante (CEI), avant les élections locales (municipales et régionales) prévues pour le 13 octobre prochain » et que le président Ouattara « dit avoir informé Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, dont le parti avait réclamé la réforme de l’institution électorale ainsi qu’un réaménagement des dates du dépôt des candidatures et des élections ». Cette réponse du chef de l’Etat sur la question de la réforme de la CEI et du report des élections déçoit le vice-président du FPI, Raymond Abouo N’dori, selon le confrère. « Nous sommes déçus, parce qu’on espérait qu’il y aurait un report du scrutin », rapporte notre Voie, avant d’ajouter d’autres propos de Raymond Abouo N’dori : « On pensait que les choses se feraient dans l’immédiat. Autant il a libéré les prisonniers politiques, autant nous pensons qu’il allait engager les réformes. »

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

fratmat.info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment