11142019Headline:

Reforme de la Commission électorale en Côte d’Ivoire: Anaky Kobenan s’en prend à Faki Mahamat. Les raisons

L’opposant ivoirien Anaky Kobenan, fondateur du Mouvement des forces d’avenir (MFA), a critiqué mardi le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, l’accusant d’avoir exprimé lundi une position personnelle et non celle de l’organisation après que le Tchadien a apporté un soutien à la nouvelle commission électorale indépendante (CEI), récemment réformée, mais qui ne satisfait pas l’opposition.

“La prise de position de M. Mahamat, pour le moment, on peut considérer que ça ne l’engage que lui seul. L’UA, en tant qu’entité ne s’est pas encore défini’’, a affirmé M. Kobenan, lors d’une conférence de presse au siège du journal le Nouveau Réveil.

Invité du »Fauteuil blanc », une tribune d’échanges avec la presse, initiée par ce quotidien proche du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition), le fondateur du MFA s’est prononcé sur plusieurs de l’actualité politique, notamment celui de la reforme de la CEI.

Lundi, dans un communiqué publié sur le site de l’UA, Moussa Faki Mahamat s’est prononcé sur le sujet. La note très brève indique que le président de la Commission de l’UA “se félicite’’ de la prise en compte des recommandations de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) dans la nouvelle mouture de la CEI.

Pour Anaky Kobenan, ex-membre de la mouvance présidentielle, le Tchadien est plutôt “suspect’’ en se mêlant “de façon aussi peu diplomatique’’ de cette affaire qui fait débat en Côte d’Ivoire, à quatorze mois de la présidentielle.

Connectionivoirienne

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment