07202024Headline:

Réformes, politiques, programmes et projets communautaires au sein de l’Uemoa: La Côte d’Ivoire confirme son statut de bon élève

Le mémorandum de la 9è édition de la revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets de l’Uemoa sur la Côte d’Ivoire a été remis, hier à la Primature au Premier ministre, Robert Beugré Mambé.
Progrès remarquable. Taux très satisfaisant dans la grille d’évaluation de la Commission de l’Uemoa. Ce sont les expressions utilisées par le président de la Commission de l’Uemoa, le 3 juillet 2024, à la Primature, à Abidjan, pour qualifier les performances enregistrées par la Côte d’Ivoire à l’occasion de la 9e Revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets communautaires au sein de l’Uemoa.

Prenant la parole à cette rencontre avec le Premier ministre, Robert Beugré Mambé, et plusieurs membres du gouvernement, Abdoulaye Diop, président de la Commission de l’Uemoa, a déclaré que la Côte d’Ivoire a enregistré « un taux global très satisfaisant de mise en œuvre des réformes ». Il a affirmé qu’à l’issue de l’évaluation, il ressort qu’en 2023, la Côte d’Ivoire a consolidé sa performance avec un taux très satisfaisant de mise en œuvre des réformes de près 86%.

« Ces résultats illustrent le haut niveau d’engagement permanent de la Côte d’Ivoire dans le processus d’intégration régionale dans notre espace communautaire », a commenté Abdoulaye Diop.

Le président de la Commission de l’Uemoa a également noté que « les performances obtenues au titre de la gouvernance économique et de la convergence avec un taux d’application de 89,7% en 2023 le prouvent largement ».

Au titre du Marché commun, le taux de mise en œuvre est de 83,3% en 2023 contre 79% en 2022, soit une progression de 4,3 points de pourcentage. S’agissant des réformes sectorielles, le taux d’application est ressorti à 83,4%.

« Ce résultat appréciable est surtout imputable à vos performances dans les domaines de la passation de marchés, des structures nationales du Syscoa, des finances publiques, de la surveillance multilatérale, de l’union douanière, du régime préférentiel communautaire, du secteur des télécommunications et de l’énergie », a-t-il commenté.

En plus des 131 textes évalués, la Revue 2023 a également porté sur l’évaluation des six programmes et projets communautaires en exécution en Côte d’Ivoire pour un montant cumulé de 22 milliards de FCfa.

Lors de cette cérémonie, Abdoulaye Diop a fait savoir que des recommandations pertinentes ont été formulées dans le mémorandum par les experts et a dit vouloir compter sur l’impulsion politique du gouvernement pour la mise en œuvre effective des projets en cours.

« Ces recommandations visent à consolider et renforcer les performances enregistrées dans la transposition et l’application des réformes ainsi que dans l’exécution des projets communautaires en Côte d’Ivoire », a-t-il précisé.

Le président de la Commission de l’Uemoa a aussi renouvelé l’engagement de son institution à maintenir le dialogue régulier avec la Côte d’Ivoire sur les questions de réformes et de projets pour la bonne marche des chantiers de l’intégration.

Au cours d’un point presse, Abdoulaye Diop s’est félicité de la disposition du Premier ministre, Robert Beugré Mambé, à accompagner la Commission de l’Uemoa dans la conduite des réformes, projets et programmes menés par son institution. Il a aussi souligné « l’engagement très fort » des autorités ivoiriennes « à poursuivre les efforts dans l’application des textes communautaires.

« En plus d’être le leader économique de notre union, la Côte d’Ivoire se positionne comme leader parmi les leaders dans le domaine de la transposition des textes communautaires », s’est réjoui Abdoulaye Diop. Tout en saluant les performances macroéconomiques de la Côte d’Ivoire. « C’est quelque chose qui doit inspirer les autres États de l’Union », a-t-il conseillé.

Dans son discours, le ministre des Finances et du Budget, Adama Coulibaly, par ailleurs président du Conseil des ministres de l’Uemoa, s’est réjoui de très bons résultats obtenus par la Côte d’Ivoire. Il a ajouté que l’édition 2023 de la Revue annuelle a révélé des résultats globalement satisfaisants, malgré les risques constatés aux niveaux international et sous-régional.

Ces résultats ont été possibles grâce à l’excellente collaboration avec les structures de l’Uemoa qui accompagnent le pays dans le cadre du suivi de la mise en œuvre des réformes, politiques, programmes et projets communautaires.

Plusieurs membres du gouvernement ont pris part à cette rencontre, notamment le chef du gouvernement, Robert Beugré Mambé.

Il faut souligner que la Revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets communautaires au sein de l’Uemoa, placée sous la présidence des Premiers ministres ou Chefs de gouvernement, et sous la tutelle des ministres en charge des Finances, a été instituée par l’Acte additionnel de la Conférence des Chefs d’État et de gouvernement (Cceg) de l’Union, le 24 octobre 2013.

 

What Next?

Recent Articles