12142018Headline:

Régionales 2018 dans le Guémon: Le président de la CEI de Facobly, Troh Bernard, proclamant les résultats de Facobly dans une vidéo qui circule.

Les élections régionales du samedi 13 octobre 2018 dans le Guémon, n’ont pas fini de livrer des secrets. La Commission électorale indépendante (Cei), faut-il le souligner, a annoncé la reprise de ce scrutin.

En effet, dans sa déclaration, le mardi 16 octobre 2018, le président de la Cei, Youssouf Bakayoko, avait fait savoir que son institution « n’a pas été en mesure de valider, à ce jour, les résultats des élections régionales dans le Guemon où les Procès-verbaux (Pv) de dépouillement ont été détruits en grande partie lors des incidents survenus à Facobly ». Et de décider que « l’élection des Conseillers régionaux dans le département de Facobly est annulée ».

En réaction, le candidat et président sortant du Conseil régional du Guemon, le député Evariste Méambly, s’est étonné, le jeudi 18 octobre 2018, dans la presse, de ces motifs avancés par le président de la Cei. Il avait soutenu mordicus, qu’il n’y a eu aucun incident ni avant le vote ni pendant le vote ni après le vote à Facobly et dans le Guemon. M. Méambly avait ajouté que les autorités préfectorales, les autorités militaires et sécuritaires des 4 départements du Guemon pouvaient en témoigner.

Et, comme si le préfet de la région du Guemon, par ailleurs préfet du département de Duékoué, Sory Sangaré, voulait contredire le président de la Cei nationale, il a salué, dans un article publié sur le site fratmat.info, le vendredi 26 octobre 2018, « le bon déroulement du scrutin municipal et régional du 13 octobre, sur toute l’étendue de la région du Guemon ». L’article précisait que le scrutin a été apaisé grâce à l’implication de l’administration, des Ong, de la notabilité et des religieux. « La veille du scrutin, j’ai présidé avec les candidats et leur staff, en présence du président départemental de la Cei, une rencontre d’information et de sensibilisation pour des élections apaisées », a souligné le préfet à la presse, selon le site pro-gouvernemental d’informations.

Pour lui, cette rencontre a permis d’expliquer, encore une fois, le mode opératoire du scrutin. Sory Sangaré a félicité les forces de sécurité déployées en grand nombre dans la région, pour leur professionnalisme. Concernant les résultats de l’élection des Conseillers régionaux au niveau du département de Facobly, le préfet hors grade a indiqué qu’aucune violence n’a été signalée dans cette localité. « Les élections se sont bien déroulées à Facobly. Aucune violence ni destruction d’urnes n’a été constaté. Les Procès-verbaux des bureaux de vote de la Sous-préfecture de Guezon, dans le département de Facobly, ne sont pas parvenus à la Commission électorale indépendante régionale de Duékoué, selon ce qui m’a été rapporté. Je n’étais pas présent à la Cei », a précisé le préfet Sory Sangaré. Avant d’ajouter que la Cei régionale s’est référée au superviseur des régions (Cavally et Guemon), Zanon Gogognon André, qui a invalidé les résultats de Facobly, a écrit fratmat.info.

Une vidéo révélatrice. En plus des éléments qui précèdent, un autre coince la Cei. Il s’agit d’une vidéo disponible sur la toile, où l’on voit très clairement le président de la Cei départementale de Facobly, Troh Bernard, proclamer, à la Cei régionale de Duékoué, en présence du président de la Cei régionale, Diomandé Lanciné, les résultats de Facobly, à l’issue du scrutin du samedi 13 octobre 2018. Ainsi, selon cet élément filmé, pour le département de Facobly, ont obtenu :

– Serey Doh :1 283 voix ;

– Méambly Evariste : 5 437 voix ;

– Youté Innocent : 1594 voix ;

– Oula Privat : 813 voix ;

– Doho Simon : 538.

Et si selon la déclaration du président de la Cei, qui stipule que « les résultats de l’élection des Conseillers régionaux dans la circonscription électorale N° 018 Guémon restent valables pour les départements de Duékoué, Bangolo et Kouibly », il peut être pris en considération leurs résultats compilés qui donnent par candidat :

– Serey Doh : 14 288 voix ;

– Méambly Evariste : 10 170 voix ;

– Youté Innocent : 3 272 voix ;

– Oula Privat : 14 021 voix ;

– Doho Simon :12 805 voix.

Fort de tout ce qui précède, le cumul des résultats des quatre départements de la région du Guemon (Duékoué, Bangolo, Kouibly, Facobly) étant fait, cela donne (voir fac-similé):

– Méambly : 15 607 voix (1er);

– Serey Doh : 15 571 voix (2e) ;

– Oula Privat :14 834 voix (3e);

– Doh Simon :13 345 voix (4e) ;

– Youté Innocent : 4 866 voix (5e).

Au regard de tous ces éléments de preuve, bien de personnes dans le Guemon se demandent pourquoi certains agents à la Cei veulent faire croire que « les Procès-verbaux (Pv) de dépouillement ont été détruits en grande partie lors des incidents survenus à Facobly », et que par conséquent, les résultats n’ont pas été proclamés.

« Nous osons croire, que pour la manifestation de la vérité des urnes et également pour garantir la crédibilité de l’institution de la Cei dont l’image se confond malheureusement avec un pan regrettable de l’histoire de notre pays, les responsables de cette institution au plus haut niveau, feront auditionner leurs mandants locaux en l’occurrence : le superviseur de la Cei pour les régions du Cavally et du Guemon en la personne de M. Zano Gogognon André ; le responsable de la Cei de Duékoué, M. Lancine Diomandé et le représentant de la Cei de Facobly M. Troh Bernard », réclame un chef du Guemon qui a souhaité gardé l’anonymat.

Hervé KPODION

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment