07202024Headline:

Renforcement des capacités de réparation des crises : La RDC s’inspire du modèle ivoirien

Une délégation du Fonds des réparations des victimes des violences sexuelles liées aux conflits et des victimes des crimes contre la paix et la sécurité de l’humanité (Fonarev), venue de la République démocratique du Congo (Rdc), a rencontré, le mercredi 26 juin 2024, la Ministre de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation, le Professeur Mariatou Koné.

Cette rencontre, dirigée par Mme Emmanuelle Zandi Muderhwa, Directrice générale adjointe chargée des questions opérationnelles, des violences sexuelles et autres crimes contre la paix, avait pour objectif principal de s’inspirer du modèle ivoirien. Et surtout pour améliorer la gestion du processus de réparation des préjudices des crises en RDC.

Au cœur de cette démarche se trouve donc l’expérience de la Côte d’Ivoire, modèle de référence en matière de reconstruction post-crise. Mme Mariatou Koné, ancienne responsable de la cohésion sociale en Côte d’Ivoire, a joué un rôle crucial dans ce processus.

 

Les émissaires du Président Tshisékédi qui voulaient en savoir davantage ont exprimé leur désir d’apprendre des réussites ivoiriennes dans ce domaine sensible. « Nous sommes venus apprendre de vous ce que vous avez accompli », a souligné la cheffe de délégation congolaise.

En réponse, Mariatou Koné a partagé les initiatives stratégiques mises en œuvre sous la direction du Président Alassane Ouattara. La Côte d’Ivoire, marquée par des décennies de conflits internes, a développé des programmes innovants visant à restaurer la cohésion sociale et à réparer les dommages causés par les crises. Ces efforts incluent des mécanismes de réparation des préjudices matériels et psychologiques, ainsi que des mesures pour promouvoir la réconciliation nationale.

Parmi les initiatives clés mentionnées figurent des programmes de soutien psychosocial aux victimes, des réparations matérielles pour les communautés affectées, et des projets éducatifs visant à promouvoir la tolérance et la compréhension mutuelle.

La Ministre ivoirienne a souligné l’importance de l’engagement politique de haut niveau et de la coordination entre les différents acteurs nationaux et internationaux pour assurer le succès de ces initiatives.

La délégation congolaise est repartie de cette rencontre enrichie et inspirée. Les échanges avec Mariatou Koné ont non seulement permis de transmettre des connaissances pratiques et des leçons apprises, mais ont aussi renforcé les liens de coopération entre la Rdc et la Côte d’Ivoire dans le domaine crucial de la reconstruction post-crise. Cette collaboration promet de favoriser une approche plus efficace et inclusive pour la gestion des réparations des préjudices des crises en Rdc, tout en consolidant les efforts pour la paix et la stabilité dans la région.

Cette rencontre illustre comment le partage d’expériences entre nations peut stimuler l’innovation et le progrès dans des contextes post-conflit. La RDC, en s’inspirant du modèle ivoirien, se dote ainsi d’un cadre stratégique pour mieux répondre aux défis complexes de reconstruction et de réconciliation, essentiels pour assurer un avenir plus stable et durable pour ses citoyens.

 

 

What Next?

Recent Articles