09232017Headline:

Rentrée scolaire en Côte d’Ivoire- : Un vaste réseau de « hacker »ou arnaqueurs sévit peut-être sur les inscriptions en ligne

La rentrée scolaire c’est pour bientôt, une période de casse tête chinois pour les parents. Mais bien encore l’avant rentrée scolaire qui est la phase des inscriptions en ligne. C’est un moment tourmenté qui comporte d’énormes risques Du fait de la non maîtrise des TIC par certains parents et élèves, mais surtout à cause des « hackers » ou arnaqueurs. Il nous revient de façon récurrente que des élèves ou parents se font régulièrement arnaquer. La méthode est simple : l’inscription en ligne se fait à partir d’un paiement en ligne via un opérateur de téléphonie mobile. Lorsque le paiement est fait en inscrivant le numéro matricule de l’élève, un message est envoyé à un serveur pour attester de l’effectivité du paiement.

 

A partir de ce moment, l’élève se rend sur Internet pour tirer un imprimé à remplir qui lui permet d’aller faire son inscription physique dans son établissement. Le problème est que de nombreux parents ou élèves ont effectué les paiement en ligne, reçu le message du serveur l’attestant, mais quand ils vont imprimer le formulaire à remplir un autre message leur dit que le numéro matricule n’est pas valide. Plusieurs dizaines de cas similaires ont été signalés où le paiement en ligne est bel et bien effectué, mais impossible d’inscrire l’élève. Il y a alors à craindre deux cas. Soit le réseau est saturé du fait de l’affluence, soit il y’a des « hackers » tapis dans l’ombre quelque part et qui peut-être en complicité avec certains maillons de la chaîne, détournent les fonds et envoie quand même un message de confirmation du paiement en ligne.

Vu les plaintes de plus en plus nombreuses des parents, il faut se demander quel niveau de sécurité le gouvernement a mis en place pour que ce paiement en ligne soit infaillible et ne donne pas lieu à une foire à l’arnaque. On connait le phénomène des brouteurs, s’il n’y a pas de garde fou, cette période d’inscription en ligne serait un terreau fertile pour eux pour sévir et voler en ligne l’argent des inscriptions des élèves.

Bakou Le First

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment