06122021Headline:

Retour de Laurent Gbagbo : un poème de Lazare KOFFI KOFFI

Ce poème ci-dessous a été écrit en 2013 et publié en 2014.
IL REVIENDRA
Il reviendra sûrement parmi les siens
Cela est écrit en or dans notre ciel
Sa longue hibernation prendra fin
Il réintégrera son aimable peuple.
S’ouvrira alors pour la nation
Une ère de jubilation et de paix.
Il reviendra dans sa maison purifiée
Des signes du temps bien bavards
Annoncent cet événement prévu
Ce n’est qu’une question de saison
La nation entière délivrée de ses maux
Chantera enfin à l’unisson son hymne.
Qu’on ne s’y trompe pas ! Pour sûr.
Qu’il pleuve ou qu’il grêle sur nous
Qu’on monte sur des monts abrupts
Ou plonge dans les sombres abîmes
Qu’on le veuille ou non, pian !
Il nous reviendra bien pimpant.
O bien-aimé peuple d’Eburnie
Retiens les flots de ton souffle
Et prends ton mal en patience
Que ton espérance ne s’altère pas
L’obscurité cédera à la lumière
Le renouveau attendu de tous.
Ne te décompose point à l’attendre
O peuple consacré d’Eburnie.
Ta persévérance demain fleurira
Il nous reviendra le béni de ton sein
Pour réunifier la nation fragmentée
Et pour redresser les chemins tordus.
Ne te laisse donc pas détourner
Par les prophètes du désespoir
Bouche tes oreilles sensibles
Aux coassements des corbeaux
Car, il nous reviendra assurément
Dans toute sa splendeur vivante.
O mon peuple, contiens tes plaintes.
Oui, il nous reviendra plus tonifié
Il nous reviendra rempli d’audace
Il sera là profondément renouvelé
Et enrichi de saines intentions
Pour le salut de tous en Eburnie.
Lazare KOFFI KOFFI.
(Extrait de EXPRESSIONS DE COMBAT, L’Harmattan, Paris, 2014, pp.109-110.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles