06122021Headline:

Retour de l’ex président Gbagbo Laurent en Cote d’ivoire : la mise en garde du Juge Chile Esoe Osuji contre tous les auteurs de troubles susceptibles de compromettre la sécurité et l’intégrité des acquittés

CPI COMMUNIQUE DU JUGE CHILE ESOE OSUJI relatif au retour de l’ex président Gbagbo Laurent en Cote d’ivoire

“Conformément aux accords de coopération judiciaire qui régissent les rapports entre la Cour Pénale internationale et les États Parties du Statut de Rome , l’article 185 du Règlement de la cour stipule que les États ont l’obligation de recevoir sur leur sol toute personne acquittée et en assurer leur retour sécurisé.
Cependant , je dois constater avec une vive inquiétude qu’une association se prévalant du statut de victimes formule le souhait que les acquittés soient rejugés à leur retour dans leur pays au point d’émettre des menaces virulentes . Tout en reconnaissant le droit aux victimes de tous les camps à obtenir justice, il est de mon devoir en tant que juge de rappeler qu’un verdict définitif a été rendu par la Cour dans l’affaire le” Procureur contre Gbagbo / Ble Goude” . Cette décision n’est susceptible d’aucun recours et réhabilite les anciens prévenus dans tous leurs droits . En outre, un nouveau procureur entrera en fonction dans quelques mois . Il aura la charge de mener de nouvelles enquêtes contre d’autres auteurs situés dans le camp adverse .
Je conclus en mettant en garde tous les auteurs de troubles susceptibles de compromettre la sécurité et l’intégrité des acquittés dont nous avions la charge de juger . Jusqu’à ce qu’ils regagnent leurs domiciles respectifs , messieurs LAURENT GBAGBO et BLE GOUDE sont sous la responsabilité de la Cour Pénale internationale. Des poursuites Internationales seront engagées contre les responsables d’actes de violence à leur retour en Côte d’Ivoire.”


Juge Chile Esoe Osuji

Comments

comments

What Next?

Related Articles