10232017Headline:

Retour d’exil de l’ex DG de la RTI, Brou Amessan: Les personnalités impliquées et sa nouvelle destination

brou amessan

Brou Amessan Pierre-Israël, l’ex-Directeur général de la Radio télévision ivoirienne (Rti) (2006-2011) est rentré, avant-hier, jeudi 08 janvier 2015, de son exil ghanéen. Il avait fui dans ce pays voisin de la Côte d’Ivoire après la chute du régime Gbagbo le 11 avril 2011.

Brou Amessan, est rentré au bercail en compagnie de Jacques Kacou, ancien fondateur, dans les années 1990, du journal « Liberté ». Cet enseignant du secondaire (Histoire-Géo) avait été nommé par Laurent Gbagbo, Président du Conseil d’Administration de l’Agence de gestion des routes (Ageroute). Ces deux personnalités du Front populaire ivoirien ( Fpi) ont été accueillies à l’ancien QG de Laurent Gbagbo à Attoban dans la commune de Cocody par des dignitaires du parti d’Affi N’guessan.

Soir-Info est aujourd’hui en mesure d’informer, sur les tractations menées, secrètement, ici et là et qui ont abouti au retour, notamment, de l’ancien DG de la Rti. Tout est parti, avons-nous appris de sources proches du ministère de l’Intérieur, d’un « coup de fil », aux allures d’un « Sos », lancé par Brou Amessan, depuis le Ghana, au mois de novembre 2014, à un Roi de la région de l’Est. Brou Amessan a plaidé « l’implication personnelle » de cette tête couronnée dans son retour en Côte d’Ivoire. Le Roi, qui s’honore de cette démarche « de son sujet » instruit alors Ange Kessy Bernard Kouamé, le procureur militaire et commissaire du gouvernement « de conduire les démarches auprès des Autorités ivoiriennes, en particulier, du ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko ».

Suivront plusieurs rencontres entre le ministre et Ange Kessi Kouamé ponctués d’échanges téléphoniques avec le Roi, qui connaitront leur aboutissement le 8 janvier 2015… Le choix du Procureur militaire Ange Kessi Kouamé est loin d’être fortuit. C’est encore lui, en 2011, que ce même Roi avait chargé, auprès du ministère de l’Intérieur, d’entreprendre des démarches pour le retour du Ghana du richissime planteur Bléoué Aka.

Le commissaire du gouvernement, que nous avons joint hier, ne cache pas, avec une pointe de triomphalisme, sa satisfaction d’apporter sa « contribution au processus de réconciliation et à la cohésion nationale », soulignant que « ce sont des socles de la stabilité et du développement ». « J’ai des rapports très particuliers avec ce Roi, mais aussi avec le Ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur Hamed Bakayoko. Il m’a donné toutes les assurances quant à la sécurité de Brou Amessan s’il consentait à revenir en Côte d’Ivoire. Je voudrais dire merci au Ministre de l’Intérieur pour cet acte de gouvernance », nous a confié le procureur militaire. Selon lui, aucune conditionnalité n’a été posée à Brou Amessan. Néanmoins, apprend-on du côté d’Agnibilékrou, l’ancien DG de la Rti, dont le domicile a été vandalisé avant d’être incendié, « devrait se retirer dans son village », le temps que les travaux de réhabilitation s’achèvent.

Signalons que Laurent Gbagbo avait nommé, lundi 27 novembre 2006, par décret, Pierre Brou Amessan, nouveau directeur général de la Radio Télévision Ivoirienne (RTI) en remplacement Yacouba Kébé, qui avait été écarté pour « faute grave » après qu’il ai laissé passer le communiqué du Premier ministre Charles Konan Banny critiquant des décisions du chef de l’Etat.

Soir info

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment