10232017Headline:

Révélation sur l’Attaque de la gendarmerie de FRESCO : « C’était un braquage », réagit le maire Alain Lobognon

Selon le député-maire de la ville de Fresco, les populations ont vite repris le cours normal de leur quotidien.

Attaque de la gendarmerie de FRESCO : « C’était un braquage », réagit le maire Alain Lobognon

« Des individus armés sont rentrés dans la ville à 21h28, tirant en l’air. Ils sont repartis à 00h30 GMT. La situation est redevenue normale », reconnait sur son compte Twitter, Alain Lobognon, ex-ministre des Sports et loisirs, également député-maire de la ville de Fresco.

Dans la nuit du vendredi 28 juillet au samedi 29 juillet 2017, des individus armés ont attaqués la gendarmerie de Fresco (Sud-ouest, région du Gboklè), une localité située à une centaine de kilomètres d’Abidjan, rapporte l’Agence ivoirienne de presse (Aip).

Pour le maire de la ville qui poursuit sur son compte twitter, il faut « savoir faire la différence entre un braquage (ex-Torino ou Bono) et une colère de soldats (mutinerie) » Et d’ajouter : « Les populations ont été traumatisées. Elles ont vite repris le cours normal de leur quotidien dans cette ville enclavée, faute d’accès ».

Selon une dépêche de l’Afp, l’attaque de la gendarmerie a consisté à y dérober des armes et un véhicule pour ensuite attaquer la trésorerie générale et deux banques locales.

Rappelons qu’une attaque similaire a eu lieu à Azaguié à quelques kilomètres d’Abidjan, dans la nuit du vendredi 21 juillet au samedi 22 juillet 2017. Après avoir attaqué la gendarmerie et emporté des armes, des individus ont attaqué le centre des impôts et une société de caoutchouc.

CHEICKNA D. Salif

salifou.dabou@fratmat.info

 

 

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment