05242017Headline:

Révélation sur une réunion sécrète de Banny, Koulibaly, KKB…Voici ce qu’ils ont décidé

CNC

Ça risque de chauffer ! Si rien ne vient contrarier la volonté quasi-unanime des membres de la Coalition nationale pour le changement (Cnc), l’atmosphère politique nationale va être, pour le moins, surchauffée dans les prochaines semaines.

En tout cas, les candidats à la présidentielle prochaine, issus de cette coalition politique, se sont accordés, mardi 18 août 2015, sur la question. Au cours d’un raout au cabinet privé du président de la Cnc à la Riviera-Beverly hills, de 12 h à 14 h, Banny, Mamadou Koulibaly, Kouadio Konan Bertin dit KKB et Kablan Brou Jérôme, ont arrêté l’idée de manifestations d’envergure en Côte d’Ivoire. Ils comptent donner des précisions sur ces actions dans les prochains jours.

Mais d’ores et déjà, l’objectif de ces opposants au régime Ouattara, est connu. La Cnc souhaite réclamer, par des marches, « l’accès équitable aux médias d’État et l’organisation d’élections justes, transparentes et démocratiques». Ces manifestations, qui ont divisé par le passé la Cnc, sont en train d’être unanimement partagées au sein de cette alliance.

On se souvient que Samba David avait, au cours d’un point-presse, jeudi 16 juillet 2015, au siège de Liberté et démocratie pour la République (Lider) à la Riviera, appelé « tous les Ivoiriens à descendre dans les rues de Côte d’Ivoire, partout ils se trouvent, dans les campements, dans les petits quartiers du pays », dès le lundi 20 juillet, et à y « rester » jusqu’à obtenir « gain de cause ». Finalement, il a été désavoué par la Conférence des partis et candidats déclarés (Cpcd). « Les appels qui invitent en ce moment les Ivoiriens à descendre dans la rue à partir du lundi 20 juillet 2015, ne viennent (…) pas de la Cnc, et n’engagent que leurs auteurs. En tout état de cause, la Cnc prendra désormais les dispositions idoines pour éviter ce genre d’actes », avait réagi Pr Alphonse Tousséa en présence d’autres membres de la Cnc comme Ahipeaud Martial, Soro Kelofohoua, Bah Enoc. Mais ce qu’ils n’ont pas dit, c’est que Samba David n’avait pas agi sans l’accord de certains membres de la Cnc qui continuent de croire, dur comme fer, que seules des actions de rue peuvent leur permettre d’atteindre leur objectif. D’ailleurs, alors que la polémique sur le meeting avorté de la Cnc à Korhogo faisait rage, le week-end dernier, Mamadou Koulibaly a réaffirmé sa conviction. Le leader de Lider a tweeté ceci : « Ce qui se passe à Korhogo ne surprend guère puisque nous refusons de nous battre à Abidjan pour des conditions d’élections démocratiques ». Reste non seulement à faire accepter cette idée par l’ensemble de la Cnc, mais surtout à réussir, sans problème, ces actions politiques.

SYLLA Arouna

 linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment