12102016Headline:

RHDP -Législatives 2016/ Voici ceux qui seront choisis par Bédié et Ouattara, KKB et Ouégnin en danger

fillr ouegnin

Les élections législatives auront lieu le 18 décembre prochain en Côte d’Ivoire. Dans l’optique de cette échéance, les partis politiques s’apprêtent à entrer en ébullition avec le choix des candidats. le RHDP, coalition au pouvoir n’échappe pas à cette réalité.

«  Nos deux présidents ont décidé que nous informons la communauté nationale et internationale que nous irons  aux prochaines élections législatives en Rhdp. Aller en Rhdp va conforter la paix, la marche de notre pays vers le développement ». Cette annonce faite hier par Amadou Soumahoro, Secrétaire général du Rassemblement des Républicains (RDR) et président du présidium du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) annonce les couleurs pour les prochaines législatives au sein de la coalition au pouvoir. Il n’y aura pas d’affrontements entre les partis membres de l’alliance lors des prochaines législatives. 

Dans chaque circonscription, PDCI, RDR, UDPCI et MFA devront s’entendre sur le choix des différentes listes. Concrètement, ce sont les instances du RHDP qui, sur instruction des différents présidents du parti avec en tête Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara qui devront choisir selon Amadou Soumahoro, « les meilleurs candidats qui vont faire gagner dans les localités ». Car, comme l’a précisé l’ancien ministre du Commerce, « Il n’y aura pas de négociation mais des discussions sur les conditions qui ont été arrêtées ».

Ce système devrait faire des ‘’victimes’’ au sein des actuels députés. Car, si cette annonce a été faite après le référendum sur la nouvelle Constitution, ce n’est pas fortuit. En effet, selon nos sources, les dirigeants du RHDP attendaient de voir la position de leurs députés sortant sur la nouvelle Constitution avant de se prononcer sur les prochaines législatives.

« On ne pouvait pas choisir nos députés sans savoir qui était pour ou contre la nouvelle Constitution proposée par le président de la République. Surtout qu’en notre sein, certains cachaient mal leur opposition à ce projet », a confié à Linfodrome une source proche de la présidence ivoirienne.

Ainsi, sauf énorme surprise, les députés Kouadio Konan Bertin dit KKB et Yasmina Ouégnin, respectivement députés PDCI de Port-Bouet et Cocody ne devraient pas bénéficier du soutien de la coalition houphouétiste en décembre prochain. Le premier cité a carrément pris ses distances vis-à-vis du RHDP depuis la présidentielle de 2015. KKB s’affiche à présent avec le Front du refus (coalition de l’opposition opposée à la nouvelle Constitution). Quant à la fille de l’ancien patron du protocole d’Etat, elle a clairement affiché son opposition au nouveau texte en votant ‘’non’’ à l’hémicycle.

Les deux parlementaires considéré comme des ‘’frondeurs’’ au sein du PDCI ne comptent pas pour autant abandonner leur écharppe. Ainsi, selon les informations recueillies par Linfodrome, KKB devrait se présenter en indépendant à Port-Bouet. Tout comme Yasmina Ouégnin qui jouit d’une belle côte de popularité sur les réseaux sociaux.

Affaire à suivre donc.

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment