06212018Headline:

Rhdp, Parti unifié, crise au Pdci: Bédié clarifie sa position et donne un signal fort à Ouattara

Il ne l’a jamais caché et n’avance pas masqué comme on pourrait le croire. Le président du Pdci-Rda affiche clairement ses positions dans les débats qui font rages actuellement sur la scène politique ivoirienne. Notamment, en ce qui concerne le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et pour la paix (Rhdp), et la question du parti unifié qu’envisagent le président de la République, Alassane Ouattara, et une partie de cette coalition au pouvoir. Henri Konan Bédié n’a jamais varié d’un iota dans sa ligne. Celle qui consiste à réclamer une alternance en 2020 pour le Pdci-Rda, son parti, dont il a instruit ses instances à se mettre dans la posture de la reconquête du pouvoir en 2020.

Quand survient une sorte de divergence à l’intérieur de cette formation politique divisée entre pro-parti unifié et anti-parti unifié, les protagonistes donnaient tous l’impression d’être en phase avec leur président de parti. Tandis que l’ancien ministre Maurice Kakou Guikahué, chef du Secrétariat exécutif se réclame le « micro » du président Bédié pour relayer sa voix, le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, alors porte-parole du Pdci et du Rhdp, rétorque pour se proclamer le « haut-parleur », l’amplificateur qui détient les informations de source du ‘’Sphinx’’ de Daoukro. Excédé par cette guéguerre entre le ‘’Micro’’ et le ‘’Haut-Parleur’’, le président du Pdci a tranché, il y a quelques jours. Henri Konan Bédié a usé de son pouvoir discrétionnaire pour réaménager son équipe en nommant de nouveaux porte-paroles, sans pour autant toucher au poste de son chef du Secrétariat exécutif. S’il devait montrer que son ex-porte-parole bottait en touche par rapport à sa ligne personnelle, le président du Pdci-Rda, par ailleurs président du praesidium du Rhdp, n’aurait procédé autrement.

Le cas Adjoumani

Il y a quelques mois déjà, il faisait une mise au point claire sur les adversités que se vouaient les deux clans rivaux au sein du Pdci-Rda par personnes interposées, à travers son chef du Secrétariat exécutif et son ex-porte-parole. Lors d’une rencontre qu’il avait convoquée, à cet effet, à Daoukro, le président Bédié s’était offusqué d’une cacophonie instaurée au sein de son parti et avait indiqué : «J’ai nommé un Secrétariat exécutif qui est le secrétariat du président du parti. Ce secrétariat exécutif a un chef qui exécute les instructions du président, anime le parti et parle en son nom au quotidien. Qu’il soit évité dorénavant les amalgames qui, en réalité ne servent à rien et ne nous mèneront nulle part. A la vérité, chacun fait comme bon lui semble et s’étale dans les journaux autres que ceux du Pdci-Rda. … », déplorait M. Bédié qui, clairement, montrait qu’il était bien en phase avec Maurice Kakou Guikahué. Posture qu’il a confirmée en sautant Adjoumani de son poste de porte-parole pour mettre fin à la cacophonie.

Ce jeudi 7 juin 2018, le président du Pdci-Rda vient encore de frapper dans son camp. Henri Konan Bédié a officiellement mis fin à la responsabilité de délégué communal du Pdci dont jouit le député de San-Pedro. Le tort de Félix Anoblé, c’est d’avoir ‘’lapidé’’ verbalement le chef du Secrétariat exécutif du Pdci-Rda dont il a remis en cause le poste et la posture de N°2 du vieux parti, accusant indirectement le président Bédié d’avoir violé les textes sortis de leur 12ème congrès.

Ce que Anoblé a fait

Farouche partisan du parti unifié, le député Anoblé, au cours de la conférence de presse qu’il a animée le mardi 5 juin dans un hôtel chic de Cocody, prenait le contre-pied des positions du président Bédié relayé par Maurice Kakou Guikahué quant au parti unifié, voire à l’alternance en 2020 que réclame le Pdci-Rda. « Si le Pdci doit changer de nom pour la paix, on va changer. Bédié s’appelle Bédié Konan Aimé. Mais, quand il a aimé Henriette, il a ajouté Henri. (…). Le fait d’appeler le parti unifié Rhdp ne va pas faire disparaitre les 75 ans de vie du Pdci-Rda…», martelait l’honorable Anoblé, qui soutenait être en phase avec le président du Pdci-Rda. « Il n’y a pas quelqu’un qui est plus en phase avec Bédié que moi. Mon tort avec le Pdci est que j’ai toujours raison. On a fait signer plein de papier au président Bédié. (…). Il a débranché le haut-parleur et l’a branché sur des baffles plus grands qui sont le Rhdp. Le président Bédié a estimé qu’il fallait qu’Adjoumani se concentre sur le Rhdp… », soutenait Félix Anoblé. Mais, le député de San-Pedro a été royalement désavoué par celui en sui il dit se reconnaître. Son débarquement de son poste de délégué communal du Pdci étant, sans doute, la conséquence directe de sa sortie 48h auparavant. Une sorte, qui, selon des sources, aurait agacé le président du Pdci.

Au-delà de l’honorable Anoblé, président du Forum des Houphouëtistes, un mouvement acquis au parti unifié, c’est un signal fort que Henri Konan Bédié donne à son allié du Rhdp, le président de la République, Alassane Ouattara. En débarrassant les instances du Pdci des cadres qui rament à contre-courant de la ligne de l’alternance et de la reconquête du pouvoir en 2020, le président du Pdci-Rda montre au chef de l’Etat qu’il ne transige pas sur ses positions en phases avec celles relayées jusque-là par son chef de Secrétariat exécutif, Mauricer Kakou Guikahué.

Félix D.BONY

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

 

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment