05302023Headline:

Rwanda: plus d’une centaine de morts dans des inondations dans l’Ouest et le Nord

Au Rwanda, pays régulièrement victimes d’inondations et de glissements de terrains, de violentes pluies dans la nuit entre ce mardi et ce mercredi 3 mai ont causé la mort de 127 personnes dans plusieurs districts à l’intérieur du pays, selon le bilan provisoire des autorités.

C’est en fin d’après-midi ce mardi que les pluies ont commencé, jusqu’à provoquer, dans la soirée et dans la nuit, des inondations et des glissements de terrains dans les provinces du sud, de l’ouest et du nord du pays. Résultat : un bilan qui continue de grimper avec plus d’une centaine de morts enregistrée, des maisons détruites, des champs inondés et des routes coupées, rapporte notre correspondante à Kigali, Lucie Mouillaud.

Les inondations et les glissements de terrains en période de saison des pluies sont courants au Rwanda. 60 morts liés à des intempéries avaient déjà été enregistrés entre janvier et avril par les autorités, mais selon les médias locaux, cet épisode est le plus meurtrier rapporté récemment.

À la veille des inondations, l’agence météorologique rwandaise avait lancé un avertissement sur l’importance des pluies saisonnières du mois de mai. Elle pointait particulièrement le nord-ouest du pays. Mais les habitants de la zone ne s’attendaient pas à être surpris dans leur sommeil par de telles précipitations.

La pluie est venue à l’insu des populations, d’autant plus que c’était la nuit. Et même ceux qui n’étaient pas encore endormis ont été surpris par ces pluies torrentielles qui les ont encerclés.

 

Des glissements de terrain ont cause des dégâts très importants
Selon les médias locaux, c’est l’un des épisodes d’inondations les plus meurtriers enregistrés récemment dans le pays, avec des dégâts matériels considérables et des routes partiellement impraticables dans les provinces du nord et de l’ouest. Parmi les zones les plus affectées, les districts de Rutsiro, Rubavu, et Karongi, aux abords du lac Kivu.

La Croix-Rouge locale explique que les personnes étaient déjà encerclées par les inondations, sans aucun moyen de s’échapper, ce qui expliquerait le nombre élevé de victimes. Les pluies diluviennes ont provoqué des coulées de boue et emporté des habitations. Des champs sont sous les eaux et certains axes routiers restent coupés à cause des glissements de terrain.

Dans un message diffusé sur Twitter, le président Paul Kagame présente ses condoléances aux familles des victimes. « Le centre de commande coordonne activement la réponse d’urgence » affirme-t-il, citant neuf districts dans lesquels « des équipes sont déjà déployées pour fournir l’assistance nécessaire » pour venir en aide aux populations des zones affectées.

Les inondations interviennent tout juste un jour après la publication des prévisions alarmantes de l’agence météorologique rwandaise, avec des pluies supérieures à la moyenne attendues pour les dix premiers jours du mois de mai, notamment dans le nord-ouest du pays.

 

Des intempéries violentes sont enregistrées régulièrement au Rwanda pendant la saison des pluies. Ces cinq dernières années, rien que dans la province du Nord, l’une des régions les plus régulièrement impactées par de tels épisodes, 200 morts ont été comptabilisés et 5 000 maisons détruites.

What Next?

Recent Articles