10182017Headline:

Saga entre la justice française et la Côte d’Ivoire ‘’Soro est dans l’avion pour Abidjan’’, assure Bruno Koné

bruno conseil des ministres

Affaire mandat d’amener de Guillaume Soro : ‘’le président de l’Assemblée nationale est dans l’avion pour Abidjan’’, assure Bruno Koné

La saga entre la justice française et Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire est probablement en train de connaître son épilogue. En tout cas, à en croire Bruno Koné, porte-parole du gouvernement ivoirien, au terme du Conseil des ministres qui s’est tenu ce mercredi 9 décembre au palais présidentiel du Plateau, Guillaume Soro a embarqué ce jour de la France pour la Côte d’Ivoire. ’’Le président de l’Assemblée nationale est dans l’avion, il revient sur Abidjan’’, a assuré Bruno Koné au cours de la conférence de presse qui a suivi le Conseil des ministres. Il a relevé en outre, que ‘’s’agissant du mandat d’amener, la situation d’immunité court jusqu’au 17 décembre’’, date la fin de son séjour officiel en France.
Rappelons que le président du Parlement ivoirien fait l’objet d’un mandat d’amener délivré lundi à son domicile français et émis en fin de semaine par la juge d’instruction parisienne Sabine Khéris, qui serait excédée par le refus du mis en cause de répondre à ses convocations. En effet, Michel Gbagbo, fils de l’ex-président Laurent Gbagbo, avait déposé une plainte le lundi 25 juin 2012 via son avocate Maître Habiba Touré à Paris, avec constitution de partie civile, pour “enlèvement, séquestration, traitements inhumains et dégradants “. Michel Gbagbo, 46 ans, qui possède aussi la nationalité française, avait été arrêté avec son père le 11 avril à Abidjan et détenu jusqu’en août 2013 à Bouna. En mars 2013, la justice française avait désigné un juge d’instruction afin de faire la lumière sur les graves sévices dont il a été victime.
La Côte d’Ivoire a donc «protesté vivement», mardi 8 décembre 2015, auprès de la France, « exigeant l’annulation » du mandat d’amener lancé la veille à l’encontre du Président de l’Assemblée nationale ivoirienne, dénonçant une violation des traités internationaux et des accords de coopération qui unissent les deux pays depuis 1961 en matière judiciaire. Notifiant en outre que, ‘’ le séjour du président de l’Assemblée nationale se fait sous mandat de représentations émis par le Président de la République. Il bénéficie d’une immunité absolue. Aucun mandat ne peut être émis à son encontre’’.
Georges Serre, l’Ambassadeur de France a même été convoqué ce même mardi par le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères Charles Koffi Diby, ‘’pour lui remettre une lettre de vive protestation’’ émise par les autorités ivoiriennes dans laquelle elles ont demandé que cette note soit transmise au ministre des affaires étrangères et du développement international de France, Laurent Fabius.
Apparemment l’action diplomatique a eu un écho favorable auprès des autorités françaises, si l’on s’en tient au propos de Bruno Koné qui assure que Guillaume Soro est sur le chemin du retour.

Danielle Tagro

Abidjan.net

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment