05292017Headline:

Saïd Penda, cinéaste camerounais: “Gbagbo était un illusionniste, un prestidigitateur…”

Said penda

Je suis très fier d’avoir, en tant qu’Africain, réalisé un film qui est très critique sur les dirigeants africains. Pour cette fois, il s’agit de Laurent Gbagbo qui était idolâtré par ses partisans et dans certains pays africains. Vous aurez remarqué que la plupart des gens qui le supportent sont loin de la Côte d’Ivoire. Ils se trouvent plutôt en Afrique Centrale et ailleurs. Ici, en Afrique de l’Ouest comme au Sénégal où je me trouve actuellement, les gens ont souvent vu leurs compatriotes ramenés au bercail dans des cercueils durant les dix années de régence de Laurent Gbagbo. Dans ces pays-là, les gens ont fini par savoir qu’il était un despote sanguinaire et barbare. Par conséquent, dans ces contrées d’Afrique de l’Ouest, je n’ai pas de problèmes. C’est en Afrique centrale où les gens le connaissaient très peu et où certains gens ont profité de la Côte d’Ivoire de manière très malhonnête qu’ils ont profité de cette situation en accusant la France malheureusement sur le dos des Ivoiriens. Ils ont dépeint Gbagbo comme un résistant à la France qui aurait tenté de s’emparer des richesses de la Côte d’Ivoire. Ce qui était totalement faux, comme je l’ai découvert pendant les investigations que je menais durant la préparation de ce documentaire. En réalité, au-delà des aspects de son discours anticolonialiste et de résistant, Laurent Gbagbo était un illusionniste, un prestidigitateur, un imposteur. Le discours était totalement en déphasage avec la réalité.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment